Peasu serie (8/?) : Shinjuku Alta à 23 heures

M’est avis que son verre de saké (ou d’autre chose) devait être bien tiédasse en cette fin juillet. Et m’est avis aussi que ses prunelles devaient avoir du mal à faire le focus dans ma direction. Moi-même je dois dire que je n’étais pas particulièrement frais après une soirée au restau mais du moins avais-je l’avantage d’avoir une demi-heure de marche dans les jambes pour faire fondre un peu un certain stock de houblon et de mauvaise graisse. Et une demi-heure de marche, au Japon, en juillet, à Shinjuku, et même à 23 heures, ça a tôt fait de malmener vos éventuelles poignées d’amour. J’en étais là à slalomer tout crasseux, au hasard entre les gens, à m’enfoncer du côté de Kabukichô pour revenir du côté de la place en face du studio Alta quand le gars en bas à droite, voyant que j’étais là pour prendre des photos, me héla et m’obligea amicalement à le prendre en photo avec ses compagnons de beuverie gaijins. Ça a duré dix secondes, dix secondes qu’il faut imaginer environnées de violentes lumières et de sons non moins agressifs. Une ivresse sensorielle qui peut, après réflexion, parfaitement s’accompagner d’un verre de saké, même tiédasse.


Agrandir le plan

Lien pour marque-pages : Permaliens.

4 Commentaires

  1. ‘Tain mais il fait quoi là le gus avec son éventail déployé ?! OK, il fait chaud, tu sues comme un goret mais merde, il masque la bijin aux sandales roses !

  2. Ca me rapelle des souvenirs ça… Que de souvenirs…

  3. @I.D. : tu penses bien que je m’en suis illico aperçu et que j’ai fait recta une grosse tête à ce malappris.

    @ (N°6) : tu veux quand même pas dire par là que le gaijin dégarni à la chemise à gros carreaux de couleurs… c’était toi ?! Mince, si j’avais su, on serait allés se prendre un verre au bar La Jetée juste à côté !

  4. Non, d’abord j’ai des cheveux et je ne voyage qu’accompagné de ma bijin personelle. Mais je m’en serai bien Jeté un. Ah. L’humour…

Laisser un commentaire