Le journal d’Hiromi Hosokawa, joueuse de tennis (1/3)

 

wet-and-swinging-poster

Par quel genre de perversion mentale j’en étais amené à pondre de tels articles pour Drink Cold ? That is the question. En tout cas ne nous posons pas trop de questions, réuploadons sans réfléchir, c’est reparti pour une série de trois articles. Vous avez toujours rêvé de lire le journal intime (et humide) d’une joueuse de tennis japanithanaise ? Ne cherchez pas plus loin, je l’ai fait.

(article paru sur Drink Cold le 13 juin 2010)

Souvenez-vous, je me trouvais à un vide-grenier et face à une curieuse pile de bouquins sur le tennis. Je pris le premier qui s’offrait à ma vue tout en  jetant rapidement un coup d’œil à quelques-uns qui se trouvaient dessous :

le-tennis-dans-la-peau devenir-une-championne

Je gardai la tête froide, je résistai à la tentation de les feuilleter, il ne me restai qu’un quart d’heure avant d’attraper le dernier train, me plonger dans ces beaux ouvrages était par trop dangereux. J’ouvris à nouveau l’autre magazine, celui qui avait l’air de fleurer bon les 70′s. Là, il m’est impossible de vous décrire tous les trésors que cet ouvrage recelait. Mais des pages roses captèrent en particulier mon attention. Ces pages roses, les voici, ou plutôt une partie car, dans ma volonté permanente de faire plaisir aux lecteurs, j’ai entrepris un gros travail de traduction et de restitution de la mise en page originale. Étant un peu une chèvre en japonais, je vous prie de croire que cela n’a pas été sans mal, mais enfin j’y suis arrivé et c’est avec satisfaction que je peux vous présenter maintenant les sept premières pages du :

JOURNAL INTIME D’HIROMI HOSOKAWA, JOUEUSE DE TENNIS

hiromi hosokawa journal 1 hiromi hosokawa journal 2 hiromi hosokawa journal 3

hiroshima hosokawa journal 4 hiromi hosokawa journal 5 hiromi hosokawa journal 6 hiromi hosokawa journal 7

Voilà, j’en suis là de ma traduction, c’est-à-dire à peu près à la première moitié. La seconde est bien plus gratinée puisque l’on découvre en quoi consiste l’entraînement d’Hokujo sensei. Et je ne parle même pas du stalker dans un magasin de sports ou encore du petit ami d’Hiromi ! Suite et fin bientôt donc, si la coupe du monde me laisse bosser tranquillement.

journal-hiromi-hosokawa-journal-commentaires-1

Du même tonneau (ou presque) :

Lien pour marque-pages : Permaliens.

2 Commentaires

  1. Salut Olrik ! Je passais dans le coin pour voir où en était l’article sur Nishikori, et, à l’insu de mon plein gré – ou encore : pris à contrepied -, j’ai atterri sur ces belles pages consacrées au tennis 🙂 Quel sport, décidément !

  2. Tu viens de déterrer l'un de mes deux feuilletons qui rôdent dans les méandres du site, le deuxième étant mon fabuleux roman inachevé (bloqué depuis 6 ans à 4 chapitres):
    http://bullesdejapon.fr/2013/02/11/professeur-harada-1/

    J'ai souvenir de m'être un peu niqué la vue avec la police utilisée. Si c'était à refaire, je crois que j'utiliserais le film d'origine pour faire un de ces petits montages que tu connais, je pense que ce serait bien meilleur.

    Inutile de dire que c'est un film que tu te dois de voir. On ne soupçonne pas assez le potentiel érotique de ce beau sport. Je te l’apporterai sur une clé USB à l’occasion, tu verras que c’est bien mieux que ça :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *