(The DC Archives) Ce soir, grand concert classique à la buvette !


décéthon

WE FUCKING NEED YOU !

Voilà en substance l’énorme cri du cœur que lança un gros chevelu suédois à la face des habitués de la buvette en cette veillée de Noël 2010. A la base il s’agissait de récolter des sous afin d’acheter du matos (CD, DVD, Jeux vidéo…) susceptibles de faire l’objet de sujets d’articles. Malheureusement, au moment d’ouvrir la cagnotte dans laquelle les lecteurs avaient déposé leur petite offrande, nous fûmes quelque peu déconfits de voir qu’à l’intérieur se trouvaient 3 capotes (intactes), 2 capotes (usagées), 1 CD d’André Verchuren, 1 VHS de Marche pas sur mes Lacets (de Max Pécas), 3 glaviots et 1 petite culotte tachée de merde avec dessus une étiquette indiquant qu’il s’agissait de celle d’Ayano Omoto, une des chanteuses de Perfume (merci pour elle).

Une vive déception étreignit alors notre coeur et nous fûmes sur le point de faire la grève des boissons fraîches. A une période où entre deux rushs dans les grands magasins on a plus que jamais besoins de se rafraîchir la glotte, avouez que ça vous aurait bien emmerdé hein ? Heureusement, il y avait ledit chevelu suédois pour nous remonter le moral avec sa guitare magique…


(article paru sur Drink Cold le 21 décembre 2010)

décéthon 1Ho ! Ho ! Ho ! Salut, c’est Olrik !

Ah, Noël !… le foie gras, les verres de Sauternes, le champ’, la bûche, le sapin illuminé,  les bonnes variétés à la télé, ces moments chaleureux passés à déballer vos cadeaux alors que dehors, dans le froid, se pèlent les miches non pas des lutins du Père Noël mais celles des SDF.

On dira ce que l’on voudra mais Noël, ça a du bon.

Desk Top Gal Christmas décéthon 3

Les photobooks de cette période aussi.

Après, il faut bien le reconnaître, il y a aussi du moins bon. Vous l’avez sans doute remarqué, dans cette période de shopping intensif, il est impossible de consommer tranquillement sans être taxé inopportunément à chaque coin de rue : mendiants, scouts, la Croix Rouge, la ligue contre le cancer, contre le sida, contre le rhume chez les personnes âgées, contre la chtouille chez les curés pédophiles, les enfants myopathes (qu’est-ce qu’ils nous les brisent ceux-là!), la SPA, les associations pour faire libérer les journaleux assez mauvais pour se faire gauler par des barbus ridicules bref, n’en jetez plus ! On a l’impression que ces fâcheux n’ont qu’un seul but : vous pourrir votre Noël en vampirisant votre larfeuille. Eh quoi ! Moi aussi j’ai bouffé de la vache enragée cette année, est-ce que je vais pour autant bassiner les honnêtes gens avec mes histoires ? Et d’ailleurs, puisqu’on parle d’honnêteté, est-on bien sûr de la bonne destination du flouze qu’on leur refile ?

Crozemarie

Jacques Crozemarie -Mais comment donc !

Ben voyons. « Read my lips » hein ?  Moi, je dis qu’il serait grand temps qu’une œuvre caritative honnête, 100% transparente, à la fois utile, fun et dénuée de toute démagogie fasse son apparition. Tiens !… mais j’y pense tout à coup, où donc avais-je la tête ? Cette œuvre existe, vous ne le saviez pas ? Intéressés ?  Alors laissez-vous tenter par le…

DÉCÉTHON !

 

En effet, chaque année à la même période aura dorénavant lieu cette illustre cérémonie durant laquelle VOUS, amis lecteurs, aurez la possibilité d’améliorer les pathétiques conditions de vie de certaines idoles évoquées durant l’année en ces pages. Pour cette première édition, il s’agira de récolter assez de fonds pour :

1) Payer de vrais repas aux chanteuses de SNSD afin qu’elles arrêtent leurs parodies de la Danse Macabre avec  leurs charpentes anémiques, lisses, fades et dénuées de toute féminité.

2) Offrir des GROS SEINS aux méritantes et séduisantes obasans de Samurai Rose.

À cela, last but not least, les fonds récoltés permettront aussi  d’améliorer le confort personnel les terribles conditions de travail des rédacteurs de votre site préféré, rédacteurs qui en chient des ronds de chapeau, vous pouvez me croire sur parole. Les demandes d’augmentation répétées auprès du sieur Boddicker n’y ayant rien changé, il a bien fallu se tourner vers le système D pour essayer de se procurer les CD, les DVD et les mangas qui font l’objet de notre abnégation pour l’édification culturelle de nos lecteurs, nos amis, nos frères, notre seul but dans notre chienne de vie.

megane

Ainsi Megane qui, tout fan de punk qu’il est, arrondit ses fins de mois en faisant le DJ dans les maisons de retraite.  S’il ne s’en vante pas, des chansons de notre patrimoine telles que « Perles de cristal », « Quand les lilas refleuriront », « Chérie, sois fidèle » et « Toi que mon cœur appelle »  n’ont maintenant plus de secret pour lui (à son grand dam).

olrik

En ce qui concerne votre serviteur, je fais une fois par semaine des tours de magie totalement foireux chez Michou. Normalement, si on était un tant soit peu logique, cela aurait dû faire belle lurette que j’eusse dû me faire virer. Mais je me demande si le patron  ne me garde pas dans un but précis. Je sais pas pourquoi, mais j’ai l’impression d’avoir un peu chaud au cul en ce moment.

kiki

Et Kiki, parlons-en tiens ! Pourquoi croyez-vous qu’il est passé chez l’ennemi ? Parce qu’en comparaison, travailler sous les coups de knout de son Cher Leader, c’est pain béni pardi !

emi

Quant à Emi, son nouvel avatar dit tout. Ou pas assez, c’est selon. Sachez juste que si elle cache son visage, c’est juste parce qu’elle… elle a…  non, rien à faire, ma main tremble de pitié, inutile d’insister, je ne puis décemment pas vous révéler qu’elle a récemment joué le rôle d’une catcheuse nymphomane hermaphrodite dans un film de Takao Nakano censé retracer la vie de Ryoko Ikeda. Chienne de vie que la nôtre, vous dis-je !

Bref, votre générosité nous aidera à sortir un peu la tête de l’eau en nous permettant notamment :

– D’acheter la dernière anthologie du punk nippon en 100 cd qui permettra à Megane de rédiger de tous nouveaux articles.

– D’acheter le nouveau coffret Hisayasu Satô en 20 Bluray avec son DTS qui me permettra de vous donner d’autres exemples des déviances sur pellicules de notre Shintennô préféré. J’ajoute qu’il y a un bonus sur le 20èmeDVD particulièrement alléchant : une interview de Jean Becker (la Tête en Friche) dans laquelle le bonhomme raconte toute son admiration pour Satô et comment il a été influencé par lui.

jean-becker-lio

Ouép’ ! J’envisage même de faire un remake de Horse, woman and Dog avec Lio et Gégé !

Vous hésitez encore à cracher les biftons ? Je comprends cela. Mais vous n’hésiterez plus lorsque je vous présenterai la célébrité suédoise qui va animer la cérémonie de ce soir. Il s’agit de… Ah ! tenez, le voilà justement, il vient d’entrer à la buvette :

décéthon 5

Salut ! Euh… c’est là qu’on boit frais ?

Eh oui ! La célébrité suédoise en question est non pas la plantureuse Christina Lindberg (vous y avez cru, hein ?)

christina-lindberg

Pour rappel

… mais le volumineux Yngwie Malmsteen, le metalleux qui fut tellement marqué à l’âge de 7 ans par l’annonce de la mort d’Hendrix qu’il prononça à la stupéfaction de ses parents, un peu à la manière de la célèbre phrase d’Hugo, ces paroles pleines d’assurance : « je serai Guitar Hero ou rien ! ».

Je passe rapidement sur la carrière d’Yngwie. Disons simplement que ce gars-là, il vous fait un solo de guitare avec plus de célérité et de dextérité qu’il n’en faut à un pickpocket roumain pour faucher le sac à main d’une Japanisthanaise sur le parvis de Notre-Dame. Il est réellement reconnu comme un des grands guitaristes de l’Heavy Metal. Mais ce qui le distingue des autres, c’est un péché mignon assez atypique dans ce milieu (ou du moins rarement aussi exprimé au grand jour) : il kiffe sans retenue la musique classique, notamment les Caprices de Paginini qui constituèrent, alors qu’il était encore ado,  un de ces chocs esthétiques qui contribuent à forger l’identité d’un artiste. Et ouais ! Après Proust et la sonate de Vinteuil, il y a Malmsteem et les Caprices de Paganinoche ! Cela ne pouvait déboucher que sur un chef d’œuvre : le concerto pour guitare électrique et orchestre. Et c’est ce concerto que je vous propose de voir et d’entendre ce soir, en échange d’une participation forfaitaire de 2000 yens au Décéthon. Vous hésitez encore ? Vous faites un peu chier là.

Pour achever de vous convaincre, sachez que des boissons fraîches seront distribuées gratis tout le long de la soirée. Profitez-en, c’est pas tous les jours qu’on à l’occasion d’assister à un concert de classique en sirotant une roteuse. Ensuite, à ce guitariste de prestige il fallait évidemment un chef et un orchestre de qualité. C’est chose faite puisque vous aurez droit à l’immense NEW JAPAN PHILARMONIC et à son excellent chef d’orchestre, Takemoto Taizo :

décéthon 6

OUAIIIS ! BUVEZ FRAAAAAIIIIIIS ! OUAIIIIS ! OUAIIIS ! MWAHAHA !

Si cette photo vous fait envie, Yngwie se propose après le concert de prendre la pose avec les drinkcoldeurs pour ramener un bon souvenir de la soirée. Un peu comme le reup Noël avec les lardons dans les supermarchés quoi !

Ultime précision : la formation du New Japan Orchestra compte parmi ses rangs deux musiciennes de prestige : il s’agit rien moins que la présidente du fan club japanisthanais de SNSD et la fondatrice de celui des Pink Samourai !

DVC00227

Je n’indique pas qui est qui, vous aurez pigé en matant leur morphologie.

Un tête-à-tête (ou un tête-bêche) en amoureux dans la chambre n°57 du Love Hotel Adonis à Osaka :

décéthon love hotel

… sera offert à l’heureux élu dont le bulletin de souscription sera tiré au sort. Un guitariste de légende en chemise à jabot et à grosses bagouzes en or qui brille, un orchestre fabuleux, de la boisson à volonté, une nuit bondage avec une jeune soliste forcément habile de ses doigts, qu’est-ce qu’il vous faut de plus ? Un ultime argument ? Je laisse ici la parole à Yngwie :

décéthon 8

« Faites pas les fiottes. Le Décéthon compte sur vous les mecs ! »

Merci Yngwie. Je gage que ce défi à leur virilité achèvera de les convaincre. And now…

we-need-you

WE NEED YOU !

décéthon---commentaire-1

ebisu-muscats-1

décéthon-commentaires-2.

décéthon-commentaires-3

décéthon-commentaires-4

Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire