Bijins de la semaine (53) : les supportrices de la Sakkā Nippon Daihyō

A chaque fois c’est pareil. Lorsqu’arrive une coupe du monde, je clame que cette fois-ci, c’est sûr, je m’en désintéresserai totalement, je ne suivrai aucun match. Et puis je m’aperçois rapidement combien j’apprécie ces premières journées de matchs de poules proposant des oppositions de style originales. j’ai tenu bon deux journées mais dès la troisième j’ai commencé à regarder et là, je n’en sors plus ! Fort heureusement, j’ai un rythme spartiate depuis trois mois niveau footing. Avec cinq heures hebdomadaires, je maintiens le forme et le corps, ce qui me permet d’éliminer sans problème les bières japonaise qui accompagnent les nombreuses heures passées devant le petit écran.

Tout sauf ressembler à ça !

Sinon, si vous suivez la compétition, il ne vous aura pas échappé qu’aujourd’hui est une veillée d’armes avant LE match qui, s’il est bien négocié, devrait permettre aux Samurai Blue de connaître pour la troisième fois les joies des huitièmes de finale en coupe du monde. Pour cela, le calcul est simple : un match nul contre la Pologne et c’est le ticket assuré pour les huitièmes. Une défaite peut même le permettre, à l’unique condition que les Lions de la Teranga battent la Colombie. Bon, le plus simple sera de battre les Polonais qui depuis le début ont été d’une rare médiocrité. Allez, je tente un prono, pour moi ce sera…

En attendant, il faut faire gentiment monter la pression. Après le soporifique match de la France contre la Pologne, on pourra suivre aujourd’hui le match du voisin coréen contre la Mannschaft, en espérant (sans trop y croire non plus) que cette dernière se prenne les pieds dans le gazon et permette à son poursuivant suédois de la coiffer au poteau dans la qualification (ce serait rigolo). Suivre aussi le match Brésil-Serbie. Voir cette tête à claques de Neymar et son horrible coiffure sortir par la petite porte ne serait pas pour me déplaire. Après cela, il faudra veiller à se coucher pas trop tard, histoire d’avoir des forces pour bramer tout son soûl lors du match de demain, en espérant que le spectacle sera tout autant sur le terrain que…

…dans les gradins ! 

On pourra apprécier les trajectoires courbées des missiles de Honda et Cie. Mais les courbes proposées par nos bijins supportrices seront tout aussi intéressantes. Certes, il ne faudra pas s’attendre à ce genre de scène :

Le mec à gauche ne fait pas trop supporteur brésilien. Il a sans doute compris que certains ballons bien gonflés et à grosses rustines sont plus intéressants que celui disputé par les 22 gugusses sur le terrain.

Trop Copacabana, trop exubérant, trop vulgaire. Le jour où l’on verra des AV idols dans les tribunes se trémousser seins nus n’est pas encore arrivé. Comment pourrait-il d’ailleurs en être autrement ? Regardez bien les supporteurs japanisthanais dans les tribunes, vous verrez combien l’ambiance est détendue, familiale et bon enfant. Ici, point de “ho hisse enculé !” quand le gardien dégage un six mètres, point d’insultes hurlés à l’arbitre et encore moins de bananes balancées à tel joueur de couleur. Et quand il s’agit de décaniller, tout le monde travail pour récupérer les déchets et laisser la place aussi nette que sur les washlets à la maison. Donc bon, avoir de la gueuse vicelarde en train d’exhiber ses nibes, c’est hors de question.

Allez, à la rigueur ce genre de décolleté. Peut-être qu’à chaque nouvelle coupe du monde et le réchauffement climatique aidant il s’abaissera d’un centimètre. Du coup, vivement la coupe du monde de 2050 !

Il n’empêche, les Japonaises ont su trouver un style de jeunes filles propres sur elles et gentiment festives. La petite seleção ci-dessous permettra d’en juger et s’étoffera au fur et à mesure des coupes du mondes ultérieures. Du coup tenez bon même si le foot ne vous intéresse pas. En 2050 ce sera du tout bon ! d’ici là, ganbare Samurai Blue !

 

Lien pour marque-pages : Permaliens.

2 Commentaires

  1. Perso, Hitomi dans les tribunes ou avec le maillot, c’est sûr, je regarde tous les matchs !!

    A.rnaud. Tanaka only

  2. Ce serait pas simple pour Hitomi de trouver un maillot avec la bonne taille au niveau de ses attributs. Il faudrait clairement faire sans.
    On parle souvent du nombre de ballons d’or empoché par Ronaldo et Messi, mais c’est rien en comparaison du nombre de “melons d’or” obtenus par Hitomi dans sa carrière.

Laisser un commentaire