ZenRyoku Zaka

newdvd

Le Japon, c’est bien connu, c’est un peu connu le pays des fétichistes de tout poil. Ainsi ces tristement fameuses boutiques dans lesquelles on peut acheter des sous-vêtements usagés de jeunes filles. Sur ce sujet je ne m’étendrai pas, Agnès Giard l’a largement fait dans son ouvrage sur l’érotisme au Japon.

Mais cela dit, autant certains fantasmes peuvent être glauques, autant certains semblent inoffensifs et assez amusants au bout du compte. ZenRyoku Zaka, émission de la chaîne TV Asahi, est de ceux-là. De quel fantasme s’agit-il ? Regardez bien l’image qui ouvre cet article : vous ne voyez-pas ? Il s’agit du fantame … des jolies jeunes femmes qui courent dans les rues ! Oui, oui, vous avez bien lu, chaque programme (environ cinquante seconde) suit le parcours (quelques centaines de mètres) d’une jolie fille, bien habillée (ici, pas de hideux survêtement), courant subitement de toutes ses forces dans un quartier de Tokyo. Comment une telle idée saugrenue a-t-elle pu venir à l’esprit du producteur de cette émission ? Ca, grande question ! Je l’imagine volontiers se promenant un jour et croisant une splendide jeune fille en train de courir. Bouleversé par des courbes sensuelles rebondissant agréablement, il s »est sans doute dit que le « fantasmes des jeunes filles courant dans les rues » était son truc et qu’il fallait faire quelque chose pour le cultiver. D’où l’idée géniale de cette émission, qui dure, qui dure, puisqu’elle en est, je crois, à plus de 500 épisodes !

Evidemment – dois-je le préciser ? –  il existe des DVD proposant une compilation de l’émission. Voir plusieurs dizaines d’épisodes à la suite doit d’ailleurs être quelque chose d’assez hypnotique. Il faut dire que ces courses dans le milieu urbain de Tokyo ont un quelque chose d’étrange. Il n’y a aucune raison à ces courses, elles courent sur une distance donnée, c’est tout et, mis à part quelques bruitages au début, il n’y a aucune musique qui accompagne la course, on entend juste le bruit des pas et les halètements des sportives (hum, cela fait partie du fantasme  j’imagine). Pas de doute : ZenRyoku Zaka est un programme totalement inutile mais totalement japonais dans son originalité incongrue.

À vos marques… prête…

1

Partez !

2

Évidemment, une image fixe fait moins d’effet qu’une vidéo.

3

Petit split screen de derrière les fagots. Quadruple dose d’une jolie fille courant dans les rues !

4

Dans ce programme, on aime faire preuve d’inventivité en trouvant des angles intéressants :

5

Autre point positif de ce show : cela permet de mettre un peu d’attrait dans la vie quotidienne des petits grands-pères qui se promènent :

6

Oui, je sais, ne vous inquiétez pas, vous aurez une vidéo à la fin.

8

Eh oui, faire un effort violent quand on est plus habituée à visiter les boutiques d’Harajuku peut donner envie de vomir.

9

Allez, maintenant des courbes en action :

 

Du même tonneau (ou presque) :

Lien pour marque-pages : Permaliens.

2 Commentaires

  1. C’est bien écrit et c’est super curieux mais…le lien youtube direct c’est possible ?
    Comme ca je passe par un tunel sous le mur pour le visioner, parce que la… moi… j’ai juste une putain de zone blanche sous les photos.

    Sinon, pour en revenir à la zik chinoise, heureusement que l’underground existe.
    http://www.rockinchina.com/w/Chaos_Mind

    • Nope, pas de liens directs Youtube, ça ferait doublon et défigurerait ma belle mise en page (et surtout impossible puisque j’ai un plugin qui transforme automatiquement le lien en fenêtre youtube). Par contre, en fonction de ton navigateur, en cliquant sur le bouton droit sur un endroit de la page (mais pas sur les fenêtres youtube), tu dois avoir une fonctionnalité (« inspecter l’élément » sur Chrome ou « afficher les infos » sur Mozilla ; pour Internet Explorer, je sais pas, il diot y avoir le même genre de truc) qui te permettra d’avoir les liens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *