Don Bosco, priez pour la victoire des Samurai Blue

Don-Bosco

Il faut bien l’avouer, pondre des articles m’est en ce moment bien pénible. D’abord à cause d’une activité sportive trop intense. Au moins j’en ai fini avec la finale NBA (magnifique victoire des Spurs mais au détriment de l’intérêt pour les trois dernières rencontres) mais maintenant, c’est of course la Coupe du Monde avec nos Bleus, qu’ils aient ou non les yeux bridés. Couché hier à deux heures du mat’ pour assister au 2ème match des Samurai blue, je ressors aujourd’hui cette image qui résume assez bien mon état après un 0-0 rageant alors que les Japonais évoluaient à 11 contre 10 :

supporter ordinaire

l’ar…bitre… en… burp!… culé !

Et maintenant, on se retrouve dans la même position que l’Angleterre (en un peu moins pire, il est vrai), à espérer que l’équipe en tête du groupe (la Colombie) batte la deuxième (le Côte d’Ivoire), en attendant que les nippons explosent dans leur dernier match la Colombie tout en croisant les miches pour que l’autre match se termine sur un match nul ou sur une courte victoire des Grecs. On l’aura compris, comme aurait dit Thierry Roland, ça commence à être la sorcière aux dents vertes.

Bref, trop de sport devant la téloche pour mézigue, mais aussi trop de Japon à venir. Dans les starts pour un nouveau voyage estival, je passe aussi pas mal de temps devant mon pc à refaire un énième tri de mes photos et vidéos du dernier voyage. Histoire de se remettre dans le bain, de se préparer à jouer du shutter, de voir les réglages foireux de l’appareil qui ont résulté de mettre à la corbeille une impressionnante masse de fichiers.

Tout cela pour dire que les mises à jour à venir vont probablement se limiter à de courts articles axés photos. Se projeter mentalement dans le Japon via des films n’a guère d’intérêt pour moi en ce moment puisque le Japon, je vais l’absorber par tous les pores dans quelques semaines. Depuis le temps, il ne devrait plus y avoir autant d’excitation mais je crois que c’est l’intérêt d’y retourner tous les deux ans, tout en étant habitué, on a le temps d’oublier et de redécouvrir quasiment comme au premier jour. Ainsi ai-je hâte de retrouver toutes ces scènes de la vie ordinaire japonaise. Hâte par exemple de retrouver un certain bon goût japonais :

Don Bosco

Don Bosco et Simplet, priez pour nous.

Hâte de retrouver un petit autel perdu en plein champ que j’avais l’habitude de croiser dans mes footings matinaux :

autel miyazaki

Hâte enfin de retrouver le centre ville pour y pratiquer la photographie de rue, genre qui m’indiffère royalement lorsque je me trouve en France :

fille boulevard Miyazaki

Je m’arrête à ce bref échantillon car il y aurait trop à écrire. N’en déplaise aux guide de voyage qui déconseillent cette saison, le Japon l’été, c’est le trip sensoriel ultime.

Lien pour marque-pages : Permaliens.

3 Commentaires

  1. Que c’est agréable de te lire. La situation est désespérée pour le Japon. Le niveau de jeu est affligeant. Bon voyage au Japon, je viens de tomber sur une video qui donne le sourire même si cette video peut faire office de propagande:

  2. Je serais moins sévère concernant le niveau de jeu. Il n’a pas tellement changé je trouve par rapport aux précédentes éditions : dynamique, rapide, collectif. C’est surtout au niveau de la finition que ça chie un tantinet dans la colle. J’ai l’impression qu’ils n’ont pas fini de nourrir des regrets sur les calamiteuses deux minutes du 1er match qui ont amené les buts ivoiriens.

    J’aime bien ta vidéo. Ils auraient pu jouer sur la corde sensible, présenter un truc bien sérieux, bien plombant et non, c’est tout le contraire. Why not ?

Laisser un commentaire