Kimono exigé pour la manif anti-nucléaire sur le pont suspendu

kimono pont suspendu

Je poursuis ma série de photos suivant un an après jour pour jour mon 5ème voyage au Japon. Avec un léger retard du fait d’une petite semaine passée à Barcelone. Au programme overdose de Gaudi, de tapas, de sangria, de bonne bouffe, de bons cigares :

barcelone

… et ma foi de parties de plage plaisantes :

barcelone-2

Barcelone l’été, c’est bien.

Bref pour aujourd’hui retour sur les journées des 8,9 et 10 août.

Pour le 8 : virée du côté du pont de Teruha pour le traverser mais aussi se baigner dans rivière au pied des montagnes qu’il traverse. Pas de bol, le temps fut horrible et l’on se contenta de traverser le pont et de rentrer à Miyazaki où l’on put visiter une petite expo sur des œuvres en trompe-l’oeil. Pas de quoi sauter au plafond mais efficace avec des mômes. Le pont de Teruha est un pont suspendu, sûrement pas le plus haut du monde mais à l’échelle du Japon, il n’est pas impossible qu’il soit premier de sa catégorie :


Agrandir le plan

Passage gentiment impressionnant et tranquille, bien peu de personnes s’y trouvaient au moment où nous somme arrivés, après vingt bonne minutes en voiture à suivre une route sinueuse à flanc de montagne.

 Miyazaki-pont

Et tout cela pourquoi ? Qu’y a-t-il donc au bout du pont ? Un peu comme d’hab’ je dirais : si ce n’est pas un distributeur de canettes, c’est forcement un autel et un torii :

teruha-torii

Pas grand chose le lendemain. Le temps était meilleur et donc petite virée en solo de deux heures en fin d’après-midi du côté du centre pour essayer de prendre quelques photos. Je tombai à la fin sur un groupe de manifestants anti-nucléaire :

no-nukes-miyazaki

Enfin pour le 10 août, là aussi journée tranquille. Assez souvent quand le temps le permettait je prenais le vélo après dîner, pour une virée jusqu’au centre via des itinéraires improvisés. Arrivé là-bas je restais une demi-heure pour essayer de prendre le portrait d’une faune entrant ou sortant des restaurants puis je rentrais là aussi en testant de nouvelles ruelles. La dame en kimono fut rencontrée dans l’arcade commerciale.

dame-kimono

Lien pour marque-pages : Permaliens.

3 Commentaires

  1. Oh, il fait très envie ce pont suspendu dans les montagnes. Très belle lignes sur la photo (ça s’y prête, mais avec les forêts en arrière, c’est d’autant plus classe). La fille comptait pas marcher en montagne avec ses petits talons j’espère… Charmant décalage avec le lieu somme toute assez sauvage (enfin c’est l’idée que je m’en fait).
    Pfff… quand je retourne au Japon, je loue une bagnole….

  2. (Barcelone, c’est vrai que c’est bien. Les mojitos à 3,50….)

  3. J’ai même pas testé tu vois, j’ai plutôt fait dans la sangria bien fraîche, en terrasse des petits bars longeant la plage olympique.
    Pour ce qui est de louer une bagnole oui, ça dépend de ce que tu fais aussi, mais c’est le bon plan. C’est une autre expérience du pays, quel que soit le paysage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *