(poster) Cléopâtre, reine du sexe (Osamu Tezuka – 1970)

 

Pas facile d’apprécier ce Cléopâtre-là. Que ce soit du point de vue du simple racolage, le sous-titre du titre international (Cleopatra, queen of sex) s’avère bien décevant. Il est vrai qu’en 1972, date de sortie aux States, un phénomène s’apprêtait à débarquer sur les écrans : le génial Fritz the Cat de Ralph Bakshi. Sorti quelques jours auparavant, on sent la tentation de la part des distributeurs de rafler une part du public avec ce ronflant « queen of sex ». On se demande même si le classement « X » dû à un oubli d’enregistrement au comité de censure n’a pas été fait sciemment. En tout cas, le film, même si on éviterait de le montrer à des enfants trop jeunes, reste d’une grande sagesse en ce qui concerne les scènes de fesses.

Et puis, il y a Tezuka, le Dieu des mangas. Là aussi on se dit que l’on va avoir droit à un pur chef-d’oeuvre mais on déchante très vite. C’est poussif et assez laid et on préférera nettement se replonger dans ses courts, plus minimalistes mais bien plus prenants.

Reste malgré tout un dessin animé hors norme, que l’on aime ou que l’on déteste, finalement bien à l’image de son affiche (si vous avez envie de le voir…).

Du même tonneau (ou presque) :

Lien pour marque-pages : Permaliens.

Un Commentaire

  1. Il est où le sac à vomito ?
    J’ai comme une nausé verdatre qui me remonte le long de l’eusophage…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *