Bijin de la semaine (6) : Peggy Matsuyama

A première vue, on serait tenté de croire que l’on se trouve en face d’une version 70’s de notre french cancan. Le visage de la demoiselle est d’ailleurs si radieux :

… comment penser qu’elle balance un coup de pied dans la face d’un vilain ? Car la demoiselle en qustion n’est autre que Peggy Matsuyama : moitié suisse (par son père), moitié japonaise, mais 100% héroïne de sentaï. Son « oeuvre » la plus connue est l’immortel Himitsu Sentai Goranger, dans laquelle elle interprête la divine Momo Ranger. Ses armes ? les « momo boucles d’oeille », la « momo carte », le « momo miroir », et donc ce que l’on pourrait appeler le « momo high kick dans la gueule du méchant », coup de pied qui a la particularité d’être filmé bien de face et qui peut, éventuellement, laisser passer un bout de culotte. Il est vrai que cela peut distraire l’ennemi.

Tout cela peut sembler bien anecdotique. Mais que serait ce blog sans cette légèreté ? J’ignore ce qu’est devenue Peggy Matsuyama, si elle est même encore vivante, mais qu’elle soit assurée du respect, de l’admiration et de l’affection de mon modeste moyen d’exprimer mon amour pour le Japon.

Sans transition, enchaînons notre rituelle collection de clichés glanés ici et là sur le net. Comme dirait Momo Ranger :

« いいわね? いくわよ! »  (« Prêt ? Allons-y ! »)

img_562524_21187418_1

Pas de culotte ici mais l’effet est toujours aussi fascinant.

peggy matsuyama

Même avec un costume ridicule, comment ne pas tomber sous le charme ?

Ah ! là, c'est plus satisfaisant.

Même avec un casque WTF, le charme persiste.

1

Ne pas oublier que nous sommes encore dans les années disco.

Photo de Peggy sans rapport avec Himitsu Sentai Goranger.

peggymatuyama01

Euh… celle-ci encore moins.

Miracle du showbiz japonais dans lequel une actrice jouant dans des séries pour ados peut faire des séances de nu entre deux épisodes.

https://www.youtube.com/watch?v=b9WK4x_6WsA

https://www.youtube.com/watch?v=zeXv7cvWMYI

https://www.youtube.com/watch?v=_cBzNB13k1o

Du même tonneau (ou presque) :

Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *