Le kaibun

En tombant récemment  sur le fameux palindrome de Georges Pérec, je me suis demandé si l’on trouvait l’équivalent de ce type de jeu de langage en japonais. Je rappelle qu’un palindrome est ce type de phrase, d’expression, qui permet de lire un énoncé dans les deux sens. Ainsi, pour ne pas être original, le fameux « Esope reste ici et se repose ».

En charchant un peu, je me suis donc aperçu que l’équivalent existait bien en japonais. Cela s’appelle un « kaibun » (回文). Le mot signifie phrase(文) tournante (回). Par exemple :

– Shinbunshi (しんぶんし:新聞紙). « Papier journal »

– Takeyabu yaketa (たけやぶやけた:竹薮焼けた). « Le bosquet de bambou a brûlé »

On remarque que la diférence avec le palindrome français vient qu’ici la symétrie ne se fait pas de son à son mais de syllabe à syllabe.

Ce site propose une belle collection de « kaibun » :

http://www.sutv.zaq.ne.jp/shirokuma/kaibun.html

Du même tonneau (ou presque) :

Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *