La sœur du bouquiniste pervers aime les gashapons

24, 25 et 26 juillet. Après Osaka et Kobe, direction Kyoto pour la journée du 24. Après là aussi, comme pour Osaka, un petit quart d’heure de train pour s’y rendre à partir de Takatsuki, on file vers le musée du manga puis vers le centre en début d’après-midi. Là, … Lire la suite…

Bijins à jamais perdues #3 : la fausse tombale de Nishi-Otani

Entrée du cimetière de Nishiotani, Kyoto. Pas vraiment un but, juste un des hasards d’une déambulation sur deux roues que je fis à Kyoto lors de mon premier voyage au Japon.  A la fois fatigué et heureux, fatigué par la chaleur de cette après-midi, heureux de filer plus ou moins au … Lire la suite…