Koji Wakamatsu midiminuiste

Quand il n’y a pas trop d’idées d’articles, il y a toujours la possibilité d’ouvrir la vieille malle numérique dans mon grenier pour y exhumer des documents rares et précieux. Les « midiminuistes » le savent, la rareté de la vieille revue Midi-Minuit Fantastique est devenue relative puisque les éditions Rouge Profond ont décidé, grâce à l’excellent travail de restauration de Nicolas Stanzick et Michel Caen, de ressortir l’intégralité de la collection sous la forme de lourds et somptueux recueils :

midi-minuit-fantastique-vol1midi-minuit-fantastique-vol2

Je possède les deux, je vous assure qu’ils sont du meilleur effet dans une bibliothèque.

Le volume 2 s’achève sur le numéro double 10-11, autant dire que l’on va devoir attendre encore un peu avant de voir rééditer ce numéro :

midi-minuit-fantastique-1

Le n°21 d’avril 1970.

A priori l’ultime recueil (le 4ème volume) devrait paraît en 2017 mais comme le troisième, supposé sortir en octobre 2016, ne montre toujours pas signe de vie dans les rayons des libraires, ça sent un peu le méchant retard (je crois me souvenir qu’il avait fallu attendre un peu entre le tome 1 et le tome 2).

Bref, en attendant allons pour aujourd’hui à l’essentiel car, vous l’aurez compris avec le titre de cet article, ce n°21 possède rien moins que dix pages consacrées à Koji Wakamatsu. Il s’agit en fait d’une interview dans laquelle le réalisateur parle des conditions de tournage, de la censure, de l’importance accordée à l’image plutôt qu’au dialogue, etc. Evidemment, depuis 1970 les amateurs éclairés de cinéma japonais ont eu le temps de connaître le bougre a travers d’autres ouvrages ou une pléthore de sites spécialisés, reste qu’il est intéressant de voir qu’en 1970 certains passionnés s’étaient démerdés pour approcher le maître du pinku contestataire. Voici donc les scans de l’article. Pour autant que je m’en souvienne, je crois qu’ils venaient du blog bxzzines.blogspot.fr, blog hélas en état de vie végétative. Que son propriétaire en soit néanmoins remercié.

Dernière chose : pour en, apprendre plus sur la revue Midi-Minuit Fantastique, je signale ces deux émissions de Mauvais Genres qui lui sont consacrées :


Du même tonneau (ou presque) :

Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *