The DC Archives : la Buvette refait le Match ! #3 (Danemark-Japon)



Et l’on arrive à cette journée bénie du jeudi 24 juin  2010, journée où, selon les pronos de M’sieur Troussier, nos valeureux Samurais Blue devaient choper leur ticket d’accès pour les huitièmes de finale. Il fallait bien ça pour puger définitivement la chiasse commise par les autres Bleus le week-end précédent, colique commençant par un « va te faire enculer toi et ta tactique de merde », se poursuivant par une loghorrée ribéresque en direct live de Téléfoot puis se terminant en apothéose par un refus de s’entraîner et un départ précipité dans un bus qui devait associer durablement les bleus à une image de sacrés trous du cul. J’allais oublier d’évoquer un jeu que l’on croyait uniquement possible dans les pays de tiers monde du foot mais en comparaison des frasques citées, c’est presque anecdotique.


Ce qui l’était en revanche bien moins, c’était la prestation du onze nippon dans ses trois matchs de poule. Après des matchs de préparation franchement calamiteux, on était loin d’espérer une telle fraîcheur décomplexée chez ce qui étaient maintenant nos joueurs. Et la courte défaite contre un poids lours tels que les Pays Bas (futur finaliste malheureux de l’édition 2010) ne pouvait qu’inciter une qualif’ tout à fait possible face à des Danois alors à égalité de points avec les Japonais mais bien moins fringants. Le score allait être au-delà de nos espérances…

**

*

Avant de commencer cette série je m’étais juré de ne pas évoquer l’équipe de France mais là, c’est trop dur, je craque.  Après les fabuleux événements de ces derniers jours, devant tant de génie, de sens des responsabilités, de classe,  je ne résiste pas à la tentation de souiller d’utiliser mon clavier pour parler un peu d’eux.

Au début, j’avais même dans l’idée de faire comme avec Troussier, c’est-à-dire de laisser la parole à l’un d’eux pour avoir un prono sur le prochain match des Bleus (les vrais, les Blue Samurais bien sûr). J’avais même envoyé un message à Anelka. Malheureusement, il déclina mon invitation :

« Sale enkulé de ta putin de rasse de merde j’en n’est rien à foutre de ta buvète de pédés tu sès ou tu peux te les mètre tes pronos sale battard? « 

Anelka décalotté

Bon. C’était à vrai dire un peu prévisible mais je ne me décourageai pas. Un autre nom s’imposa alors à mon esprit : Patrice « cry baby » Evra. J’envoyai à nouveau un message, malheureusement :

« Désolé mais là j’ai pas le temps, je cherche avec des gars de ma bande le sale traître qui déshonore le maillot de notre patrie de la France que l’on aime tous dans notre équipe. « 

Gageons que Patrice Evra a sans doute vu trop d’épisodes d’Oz et que cela lui a un peu monté à la tête. Mais il a raison, celui qui a dévoilé au grand jour le caractère ordurier et imbécile de Nicolas Anelka est un salopard. Pourquoi informer tout le monde de la bassesse et de l’indécrottable stupidité d’un copain qui vient de traiter d’enculé son entraîneur? Faisons-leur confiance, ils sont sûrement assez matures pour régler ça entre eux.

Bientôt en librairie le volume n°394 de la Bibliothèque Verte :

Capitaine Fantoche contre la Taupe

Je m’apprêtais à abandonner mon projet lorsqu’un nouveau nom me vint. J’envoyai à la personne la même proposition mais je reçus en retour ceci:

« Hu? « 

Qu’est-ce à dire ? Frank Ribéry n’avait donc pas compris mon message ? Mais pourquoi ? Je devais m’être mal exprimé, le regard d’aigle de Franky ne pouvait laisser supposer des problèmes de cognitivité de son côté.

L’Einstein du ballon rond

Je regardais un peu dubitatif le message quand une voix bien connue attira mon attention. J’avais laissé la télé allumé pour suivre un peuTéléfoot, nous étions dimanche matin, il était 10H30 environ.

Et  je compris :

0:16 : on passe vraiment un moment difficile pour les joueurs.

2:15 : j’ai plus envie comment on est en train de me… on est en train d’me parler comme moi… ah ouais j’ai les boules… moi j’ai dit j’ai les boules.

4:44 : après on verra qu’est-ce qui se passera.

4:50 : on parle beaucoup des cadres qui z’ont des problèmes avec Yohann Gourcuff qu’ça vora de moi.

6:07 j’demande pardon à toute notre pays.

 

 

Et cela n’est qu’un échantillon. Ribéry n’avait pas compris mon message tout simplement parce qu’il ne pouvait pas le comprendre. Et je crains qu’il ne soit pas le seul dans ce cas, qu’une poignée de joueurs présentent de réelles difficultés cognitives. Comme toujours dans ces cas-là, je demandai l’avis scientifique du professeur Harada. Son verdict fut sans appel: une bonne moitié des joueurs, bien qu’approchant ou ayant la trentaine, devaient d’urgence être placés en SEGPA. Les sanctions disciplinaires, financières, ne seraient d’aucun effet. Il fallait juste leur mettre entre les mains ce qu’ils n’avaient jamais tenu de leur vie : des livres.

***

 Je suis un peu sombre ce soir. Cela fait deux heures que je subis les éructations véhémentes de trois quatre soulographes à propos des tachonneries de nos taches en bleu. Cela commence à faire trop, je sens que je commence à me fissurer et, telle Heidi dans l’épisode où Kurara se met à marcher, mes yeux commencent à jouer les grandes eaux :

Euh, en fait je n’avais pas d’images de Heidi sous la main.

Dans ces moments de désespoir, je ferme les yeux et je pense au Japanisthan. Oui, bonne idée, faisons cela. Je ferme les yeux, j’inspire un grand coup et aussitôt me viennent… me viennent non pas le fameux Torii de Miyajima, non pas le château d’Himeji, encore moins le Senso-Ji ou le Gion Matsuri mais… mais… oui ça y est !

LES FABULEUSES IMAGES PANINI DES GAGNANTES DE NOTRE GRAND JEU CONCOURS !

Voici les résultats : ça commence d’emblée avec une tonitruante égalité! Arrivent ex-aequo, avec 5 points, la n°3 et la n°19, je veux bien sûr parler d’Endo Mai et de Tachibana Yurika ! On les applaudit bien fort :

Quant à la médaille de bronze, c’est un résultat qui me va droit au cœur car je vois que mes lecteurs, comme moi, aiment les cuisses sensuelles et vigoureuses. Une ovation s’il vous plaît pour la n°26,Ooooooooooooooooooojima Chikaaaa!

Ah! je sais pas pour vous mais j’ai tout de suite plus la frite moi! Allez, il est temps maintenant de se concentrer sur le match de jeudi, je veux bien sûr parler de :

VS

     DANEMARK                   JAPANISTHAN

Comme M’sieur Troussier, je suis persuadé que nos Blue Samurais pourfendront les Danois 1-0. Courage les petits! N’oubliez pas que l’équipe féminine vous attend dans les vestiaires en cas de qualif’ !

♥ GANBARE NIPPON ♥

Du même tonneau (ou presque) :

Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *