Jim O’Rourke AVANT Fukushima

Incontestablement le truc improbable de la semaine : Jim O’Rourke chantant de l’enka sous la tutelle d’un vieux sensei ! Sur le coup, je me suis tiré les poils du testicule droit pour le croire ! Le mec qui ressemble à un Jordi Savall dépouillé était-il vraiment O’Rourke ? Manifestement oui, on finit bien par l’admettre. Mais je dois avouer que ça m’a fait un peu mal de le voir dans cet état, et je ne sais plus trop si ça vaut le coup d’aller vivre au Japon si c’est pour finir aussi esquinté. Enfin !… tant que sa musique assure, et Dieu sait si The Visitor assurait, tant pis pour le flacon, pourvu qu’on ait l’ivresse due à sa fabuleuse créativité. Mais chut ! Écoutons plutôt :

Pour la qualité de sa prestation, n’étant pas un cador de l’enka, je ne saurais trop vous dire. J’imagine que pour quelqu’un pas rompu à ce genre, ça doit tout de même être pas si mal et je regrette que le vieux guitareux ne lui ait pas davantage foutu la paix dans sa tentative.

Mais tout de même… Jimbo… prends des vitamines quoi ! Ou, si tu tiens absolument à faire dans le doucereux, démerde-toi pour que ce soit accompagné d’une bijin et dans le cadre d’une jolie reprise d’une chanson d’Happy End :

Du même tonneau (ou presque) :

Lien pour marque-pages : Permaliens.

5 Commentaires

  1. Ay caramba ! c’est mieux avec une bijin

  2. C’est mieux mais pas non plus irréprochable : ses yeux fixes sont un peu flippants (voir 4’15) et donnent à penser que le sieur O’Rourke a un peu abusé de shitakés hallucinogènes. La douce Kahimi ne cherche d’ailleurs pas trop à soutenir son regard à la fin.
    Heureusement, le cruel commentaire d’un internaute sur Youtube à propos de la première vidéo (« he looks like shit ») est tout de même moins applicable ici, c’est déjà ça.

  3. Ça ne m’étonne qu’à moitié de la part d’un musicien qui signe des morceaux de 30 min. Je lui pardonne son air hagard et son teint blafard.

    Quant à la bijin, je suis sous le charme :

  4. « Ça ne m’étonne qu’à moitié de la part d’un musicien qui signe des morceaux de 30 min. Je lui pardonne son air hagard et son teint blafard. »

    Effectivement, vu comme ça, c’est plutôt bon signe, et espérons que The Visitor ait un digne successeur dans pas trop longtemps.

    Mais pour ce qui est de la doucereuse Kahimi, fais gaffe : la drôlesse a énormément pondu et, fatalement, son style peut être assez vite lassant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *