Misora, de Sachiko Kanenobu (1972)

L’écoute d’une très belle chanson d’Iron & Wine m’a mis d’humeur folk pour tout le week-end. Les inévitables Happy end seront de la partie pour sûr ! mais tout aussi inévitablement une jeune femme dont je n’ai pas encore parlé en ces pages. Pour les lecteurs qui seraient intéressés de se … Lire la suite…