Rues embryonnaires #2

Petite pérégrination en milieu d’après-midi dans le réseau de petites rues du quartier animé du centre ville de Miyazaki. La nuit, on y croise des hôtesses en robe moulante, appât en rose bonbon supposé rabouler les ultimes yens de salarymen bien imbibés et peu décidés à rentrer au domicile. L’aprèm’, c’est une autre histoire. Les éléments du décor ont repris leur importance, plus sexy que jamais. Pour un peu, on en viendrait à se dire que la présence humaine à peine souhaitable souhaitable, même si deux quidams surgissant de manière harmonieuse dans le cadre sont toujours bons à prendre.

Merci donc à la pancarte en hiraganas, au café boss, au panneau signalétique, au distributeur de boissons, au mec à lunettes qui me regarde, au torii, au petit autel, à la bijin et au petit restaurant classe. Tiens, je suis tellement reconnaissant à ce croisement trouvé par hasard que je crois que je me ferai la prochaine fois un petit gueuleton dans ce Otsuu, la page internet me semble prometteuse.


Agrandir le plan

Du même tonneau (ou presque) :

Lien pour marque-pages : Permaliens.

2 Commentaires

  1. Y a un vrai sens du cadre, jolie photo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *