(Poster) Shojo Kankin (1977)

Troisième article relativement court d’affilée. La faute à un dernier article pour DC qui mine de rien m’a pris du temps. Mais la faute aussi à une séance de bricolage qui promet d’être intense. Je taquinais dernièrement Haran Banzai à propos de parquet flottant. Eh bien c’est à mon tour maintenant de m’y coller, et pas moyen d’y échapper : j’avais promis de longue date que la moquette pourrie dans la chambre d’Olrik Jr serait virée durant les vacances. Il faut donc bien s’y mettre, même si je n’ai pas d’aptitudes particulières en bricolage. Autant être clair : tandis que vous serez la loche à l’air à surfer sur le net, soyez certains que je serai à en chier comme un Turc (d’où vient cette expression d’ailleurs ?) avec mon parquet flottant.

Du coup, j’envoie encore un article « Poster » et, vu la gueule de l’affiche, je pense que vous ne vous en plaindrez pas. N’attendez pas non plus une masse d’infos gigantesque à propos du film, pour la bonne et simple raison qu’il y a gros à parier que je fasse très prochainement soit un article sur l’actrice principale (Nami Misaki), soit carrément une critique du film (puisqu’il est en ma possession). Stay tuned comme on dit, moi je retourne à mon infâme parquet.

Du même tonneau (ou presque) :

Lien pour marque-pages : Permaliens.

9 Commentaires

  1. rohh mais c’est ultra simple à poser le parquet flottant mon cher Olrik. Un metre, un crayon papier, une regle, un marteau et une scie à bois (electrique pour ne pas fatiguer) et ça roule ! Autant je pense que nos ancetres en chiaient des ronds pour le parquet, autant nous avec le flottant, c’est limite ludique. Good luck quand meme.

    C’est un film publicitaire sponsorisé par Pentax sinon ? style regardez les super photos de voyeurs pervers qu’on peut faire avec nos objectifs à 10000000000 Yens. Genre avec ça vous aussi vous pourrez faire du panty shot d’écloiere, voler les moments intimes de votre AV star de voisine, et vous faire oublier dans Heibon (ou Kitan Club pour les marins à la retraite) voire meme Drink Cold.

  2. rohh mais c’est ultra simple à poser le parquet flottant mon cher Olrik.

    Dieu t’entende.
    Mais ne sous-estime pas ma médiocrité en matière de bricolage. Et ma malchance aussi, je ne serais pas étonné que le machin se mette à gondoler à la fin. Enfin, on verra bien.

    Pour l’affiche, j’aime beaucoup la pose et le maquillage de la demoiselle. Comme si elle savait qu’un gros braquemard, enfin un gros objectif (voire les deux) était braqué sur elle et qu’elle voulait lui faire plaisir. Et quand en plus on sait que le titre signifie « la vierge cloîtrée », on se dit qu’on a forcément devant nous un petit chef-d’œuvre.

  3. Je me marre ! Le parquet, c’est chiant. J’ai fait ça une fois et encore j’aidais plus que je ne posais vraiment. A chier. Alors bonne merde à toi, Olrik ! ^^

    Sinon l’affiche ! Ouah ! Elle a de la gueule. Pas l’affiche, la demoiselle qui m’était encore inconnu y a quelques minutes. Nami Misaki a de sacré atout. Sympa. Et la position du « gros » objectif sur l’affiche est des plus explicite qui soit. 🙂 On en fait plus des comme ça. Des actrices au naturelle ! 😉

  4. ah oui Misaki Nami ! j’avais pas fait gaffe
    elle se fait salir dans le tres tres tres moralement limite (voire meme insuportable et racoleur) White Rose Campus.

  5. uuhhhhhh ! mon penchant maladif pour les bijin commençait à peine à s’estomper, que là je sens poindre la rechute. Tu nous diras si le dvd vaut le coup d’oeil entre deux planches de parquet flottant.

  6. Tremblez, faibles lecteurs, vous avez devant vous le nouvel empereur du bricolage :
    null
    De mémoire d’homme, jamais on a vu un parquet flottant se faire aussi vite éclater la tronche. Je n’ai jamais douté, je savais que j’avais des dons particuliers, à tel point d’ailleurs que j’envisage de pondre le scénario du premier manga ayant pour thème le bricolage. Si des dessinateurs sont intéressés par l’aventure, contactez-moi. N’hésitez pas trop, premier arrivé, premier servi. M’est avis qu’on tient là un filon en or.
    Petit revers de la médaille : j’ai les genoux explosés. Eh ouais ! quitte à faire dans le bricolage viril, autant le faire sans accessoires superflus. J’ai toujours dit que les genouillères étaient un truc de fiottes.
    Olrik, par Crom !

  7. Quand Olrik Jr sera couché, tu pourras te mater les Bricol’girls de Chabat, mais c’est vraiment du foutage de gueule, mises à part les loches de la blonde.

    Un petite comédie sans prétention pour les charpentiers amateurs sinon :
    http://www.nipponcinema.com/trailers/all-about-our-house-trailer

  8. Je l’ai même pas tenté celui là, les pinks de la Toei sont passablement beauf-lourdingue je trouve (en même les comedies Toei .. c’est tout un monde ^^), une belle affiche subtile pour un film qui l’est surement tout autant 😀

  9. @ Bouffe-tout : Désolé mais Chabat, je peux plus, dommage pour les gros seins de la blonde (je crois les avoir déjà vus sur la jaquette du dvd).
    Pour la petite comédie sans prétention, je la note.

    @ Martin : à vrai dire, je possède le film mais je n’ai pas encore trouvé le temps de le zyeuter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *