Lotte Black Black, les bonbons des tatoués

On a beau être un dur, on n’est pas non plus une machine et on peut malheureusement être parfois sujet aux palpitations, aux éblouissements, aux vappes quoi!

Aussi, en ces périodes de « chassés-croisés » routiers où l’on est tenté de partir à 4 heures du matin de chez soi malgré une méchante tête dans le cul, je ne saurais que trop vous conseiller de vous procurer un paquet de Black Black Lotte en cas de gros coup de mou. Vous hésitez? Je laisse alors la parole à Golgo 13 et Susumu Terashima (qui doit quand même se farcir un voyage en compagnie de Yuko Ogura) qui sauront peut-être se montrer plus convaincants:

 

Du même tonneau (ou presque) :

Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *