Suna no Utsuwa (Yoshitaro Nomura – 1974)

  Deuxième film de Yoshitaro Nomura vu en dix jours, deuxième crochet du droit en plein dans l’estomac. Il s’agit du Vase de Sable, déjà évoqué dans ma critique de l’Été du Démon. Le film est aussi une adaptation d’un roman de Seichô Matsumoto, « le Simenon Japonais », et cela se… Lire la suite…

Kichiku (Yoshitaro Nomura – 1978)

Ô violence suspends ton vol ! C’est un peu le souhait du spectateur durant toute la durée de l’Été du Démon.  Pas besoin d’imaginer et de représenter des tonnes de crimes pour être glaçant. Placer le spectateur dans l’attente du plus effroyable des crimes, un infanticide, suffit. Et quand en plus… Lire la suite…

La Vengeance est à moi (Shohei Imamura – 1979)

     Parmi tous les grands criminels qui ont ponctué l’histoire du cinéma, Iwao Enokizu gagnerait à être plus connu. Escroc et meurtrier, il est une sorte de génie du mal qui échappe à toute rationnalité. A l’image du titre de ce film d’ailleurs. « La Vengeance est à moi ». En commençant… Lire la suite…