Short Cuts

Au début, ce ne sont pas les jambes perclues de boutons de la demoiselle qui m’ont tapé dans l’oeil. J’ai beau l’avoir de lynx, difficile d’apercevoir leur constellation dans cette petite ruelle à moitié couverte située entre les deux parties d’un magasin style Galeries Lafayette :

Agrandir le plan

Non, ce sont bien les deux visions du bonheur sur papier qui m’ont d’abord attiré. Difficile qu’il en soit autrement : l’endroit est tapissé de ces carrelages blancs que l’on trouve partout au Japon, si bien qu’une bijin en bikini, quand bien même elle ne serait que sur deux dimensions, passe difficilement inaperçue. Du reste, cet espace, sorte de sas en plein air par où les ménagères passent pour compléter leurs achats dans l’autre moitié du magasin et où les maris en profitent pour s’en griller une sur un des bancs à disposition, est un étrange mélange de calme plat et d’activité. Un lieu de rendez-vous aussi, comme en témoignait cette lycéenne aux jambes arquées, à la Minnie suspendue, et au keitai prestement manipulé. Installé sur un banc de l’autre côté de la ruelle, je ne me fis évidemment pas prié pour shooter cette juxtaposition. Elle aurait pu se poster n’importe où ailleurs mais non, elle avait justement choisi de se poster juste à côté de ces posters. Pour un peu je serais allé lui claquer la bise. Trois photos d’elle absorbée dans son téléphone furent prises sans trop d’efforts et puis, juste avant d’appuyer pour la quatrième, un flic passe, une tête se relève, une mine légèrement renfrognée apparaît et tout à coup les éléments se mettent à interagir…

Du même tonneau (ou presque) :

Lien pour marque-pages : Permaliens.

4 Commentaires

  1. En parlant de photographie, as tu mis la main sur A Criminal Investigation de Watabe Yukichi (édité par Le Bal) ? Je l’ai découvert récemment, et c’était une bonne surprise…

    • Le n°13 de Polka en avait récemment parlé. Effectivement, j’ai vu quelques photos, et l’ouvrage a l’air d’être fort recommandable. Par contre, si tu as un bon plan pour l’acheter pas trop cher, fais tourner l’info parce qu’à part l’Amazon anglais où on le trouve à 44 livres (déjà pas donné)partout ailleurs ça douille sec (au moins 100 euros).

  2. Je l’ai acheté en librairie, complètement par hasard, autour de 45 euros je crois.

  3. Ouch ces jambes. C’est la rougeole ou quoi ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *