Mon ami, Peugeot

La prime à la casse, c’est bien. Mais en 1975, au Japon, Peugeot avait inventé le concept de prime au popotin. De préférence moulé dans un mini short en laine, tant qu’à faire. Tu m’étonnes après que Peugeot soit mon ami ! Ce n’est qu’une pub pour vélo de course, Peugeot aurait pu choisir une célébrité du keirin ou notre « blaireau » national. Mais non, les publicitaires choisissent le décallage en représentant une gracile jeune femme tout sourire, à vrai dire sans doute bien contente de monter pour la première fois de sa vie sur un vélo de course. Dieu ! quelle poésie bordel ! Cela me fait d’ailleurs penser que j’ai toujours trouvé que les Japonaises en offraient un spectacle charmant sans cesse renouvelé. Faudra que je compulse mes photos pour commencer une nouvelle série…

La gars qui s’est réincarné dans cette selle de vélo à cause de son mauvais karma a dû bien bicher.

Pour relancer l’intérêt du Tour de France, je propose de ne faire dorénavant participer que des bijins. Il faudrait imaginer différentes équipes : celle avec les actrices, celle avec les chanteuses, celles avec les actrices d’AV, etc.

Du même tonneau (ou presque) :

Lien pour marque-pages : Permaliens.

Un Commentaire

  1. « Le gars qui s’est réincarné dans cette selle de vélo à cause de son mauvais karma a dû bien bicher. »

    ou en short tant qu’à choisir. Un prof de philo disait « en poisson » parce que ça lui rappelait une certaine odeur. Philosophe que je vous dis.

    Bouffe tout, fait le tour du propriétaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *