Far East Family Band, Parallel World

Vous aimez Pink Floyd ? le rock progressif ? le compositeur Klaus Schulze ? les groupes japonais des années 70 ? Alors il y a fort à parier que vous allez apprécier Far East Family Band et leur troisième album, Parallel World.

Pour ma part, excepté Pink Floyd que j’adule, j’ai toujours pris mes distances envers le rock progressif. Le « rock spatial » est souvent quelque chose qui a bien vieilli. Et cet album, avec ses sons synthétiques, n’échappent pas parfois à un côté daté. Mais il faut aussi reconnaître que ces quatre morceaux qui composent l’album ont par moments ont un aspect planant très réussi, faisant penser au Floyd allant de Ummagumma à Obscured by Clouds. Le morceau de bravoure de l’album est le titre éponyme, le quatrième et le dernier : 30 minutes de voyage interstellaire, à l’image de l’amusante illustration de la pochette. C’est parfois plus Capitaine Flam que 2001, l’Odyssée de l’espace mais, encore une fois, on ressort de l’écoute de l’album agréablement surpris. Cela fait penser au Floyd, mais conserve en même temps une part d’originalité loin d’être désagréable ou ridicule. Finalement des babas assez talentueux que les musiciens de Far East.

A noter que le gars au synthétiseur poursuivit par la suite une carrière en solo en adoptant le nom de Kitaro. Pour ceux qui ne connaissent pas, il fut, surtout dans les années 80, un des gourous de la musique électro/New Age.

Quant à Klaus Schulze, pionnier de la musique électronique, il  n’est autre que le producteur de cet album.

Le groupe posant devant son matériel bien étalé pour la photo. Toute ressemblance avec le verso de la pochette d’Ummagumma, de Pink Floyd, serait-elle vraiment purement fortuite ?

Klaus Schulze en compagnie du groupe (1975)

On termine avec un exemple de leurs prestations scéniques :

… et le fameux morceau de trente minutes :

Du même tonneau (ou presque) :

Lien pour marque-pages : Permaliens.

4 Commentaires

  1. En cherchant quelques infos pour écrire ma chro sur Far Out (sur Guts of Darkness : http://www.gutsofdarkness.com/god/objet.php?objet=15955), j’étais retombé sur ton site ! Comme quoi c’est pas les références qui courent les rues sur ce groupe (à part l’obligatoire Japrocksampler de Julian Cope), et encore moins en Français. J’aime beaucoup Far Out, faudra que je me penche sur la suite donc un de ces quatre.

  2. Toujours bien troussées tes critiques musicales. Faudrait que je m’en inspire car j’ai clairement pas le truc (pour ça d’ailleurs qu’il y a assez peu de critiques d’albums sur ce blog) 🙁
    J’ai pas parfaitement en tête l’ensemble des disques de FEFB mais à chaque fois qu’il m’a pris de les réécouter, ça a toujours été avec un certain plaisir… ce qui n’est pas toujours évident avec ces vieux groupes de rock progressif.

  3. Merci ! Oh, franchement tu ne devrais pas te priver de balancer des petites chroniques musicales de temps à autre, ça manque ces choses là sur le sujet, d’autant que les archives de Drink Cold semblent avoir été englouties, hélas…
    Je me suis un peu plongé dans dans le heavy-psych nippon il y a quelques semaines, avec Far Out, Les Rallizes Denudé (comment dire, ouhla, mes oreilles, c’est du terrorisme sonore ces gars là) et plus contemporain les terribles Acid Mothers Temple, dont certaines pochettes ne dépareraient pas ici-même.

  4. Il faut avouer aussi que je suis dans une période où je n’écoute quasiment rien de ce qui se fait du côté de notre cher archipel… Ça reviendra mais en attendant, il faut se contenter d’autres sujets pour mes articles.
    Sinon, je plussoie : la perte des articles musicaux de meganekun, ça craint.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *