La littérature policière japonaise

Romans, poésie, théâtre, essais, récits de voyage...
Avatar de l’utilisateur
Olrik
Site Admin
Messages : 1513
Inscription : 28 févr. 2017 20:46
Contact :

Re: La littérature policière japonaise

Message par Olrik » 12 janv. 2020 12:17

Olrik a écrit :
30 août 2019 23:40
Lu sur un site :
this novel is a concentrated hybrid of speculative pulp, pink film, and Edgar Allan Poe remix.
Ça promet.
Image
Je viens de le terminer, la citation en anglais au-dessus correspond ma foi assez bien au contenu. Voici un court résumé (celui sur la 4ème de couverture en dit un peu trop) :
Un écrivain est interrompu dans son travail par un ami qui lui propose d'assister à un meurtre. Dans un bas-fond de Tokyo, ils assistent à ce qu'ils croient être un assassinat sordide orchestré par une femme démoniaque, dont son ami va devenir fou amoureux.
.
L'intelligence de Sonomura (l'ami en question) m'a fait penser à celle du personnage principal (j'ai oublié son nom) du Scarabée d'or de Poe (référence d'ailleurs directement évoquée dans le roman), mais aussi à celle de l'enquêteur de La Promesse de Durrenmatt, intelligence qui peut être assimilée à une lubie pouvant potentiellement entraîner la perte de l'enquêteur.
D'une manière générale ce roman (ou longue nouvelle, faudrait voir dans quelle catégorie ce titre est classé) est dans la continuité des nouvelles de l'excellent recueil "L'Affaire du «Yanagiyu» et autres récits étranges". Il s'agit moins d'un récit policier traditionnel dans lequel il s'agit de savoir qui se cache derrière un meurtre mais un récit mettant l'accent sur l'ambiance mystérieuse teintée d'érotisme entourant une affaire criminelle. Il serait intéressant de savoir si ce titre a été adapté au cinéma.

Seijoliver
Shatei
Messages : 86
Inscription : 29 oct. 2017 14:51
Contact :

Re: La littérature policière japonaise

Message par Seijoliver » 24 mai 2020 18:54

Un regard sur Matsumoto Seichô, par Yomota Takashi, l'un de ses anciens éditeurs (il travaillait comme rédacteur en chef du magazine Shûkan Shinchô, et a travaillé avec le romancier pendant une petite dizaine d'années, jusqu'à la mort de Matsumoto Seicho en 1992).
A lire sur le site Nippon.com

Image

Il est évoqué dans l'article, à Yokohama, le musée de littérature moderne de Kanagawa.
Ça me donne bien envie d'y aller jeter un oeil un de ces jours...
Image

ou du côté du centre Edogawa Rampo...

ou dans une salle de musculation ! puisque les écrivains les fréquentent aussi ! :lol:

Avatar de l’utilisateur
Olrik
Site Admin
Messages : 1513
Inscription : 28 févr. 2017 20:46
Contact :

Re: La littérature policière japonaise

Message par Olrik » 26 mai 2020 16:43

Je ne connaissais même pas ce site ! Cela m'emplit de joie et me donne envie non pas de faire de la muscu mais de faire un romero special comme la défunte Hana Kimura, injustement disparue à cause d'une poignée de blaireaux.
Image

Répondre