Yukio Mishima

Romans, poésie, théâtre, essais, récits de voyage...
Manko
Furyo
Messages : 32
Inscription : 19 mars 2017 17:49
Contact :

Yukio Mishima

Message par Manko » 04 janv. 2020 01:12

D'après le site de Gallimard, la dernière traduction de Mishima sort le 16 janvier, je vous laisse découvrir le synopsis :
"Lorsque Hanio Yamada rate son suicide, il décide de mettre sa vie en vente au plus offrant dans un journal local de Tôkyô. Le premier acheteur ne se fait pas attendre et entraîne ce héros involontaire dans une course folle au cœur d’un monde de gangsters sanguinaires, d’espions et de contre-espions, de potions hallucinatoires, de femme-vampire, de carottes empoisonnées, de junkie désespérée et d’explosif artisanal. Alors que les cadavres se multiplient autour de Hanio, celui-ci demeure miraculeusement vivant et se demande comment enrayer cette machine infernale. La vie aurait-elle finalement une valeur à ses yeux, et serait-il enfin prêt à en payer le prix?"
Une épopée grand-guignolesque digne de Maruo ou Atsuki Kaneko, qui semble être un des derniers (si ce n'est le dernier) roman de Mishima.

Une critique a déjà été écrite, pour les plus curieux : https://www.en-attendant-nadeau.fr/2020 ... t-souffle/

Avatar de l’utilisateur
Olrik
Site Admin
Messages : 1479
Inscription : 28 févr. 2017 20:46
Contact :

Re: Yukio Mishima

Message par Olrik » 04 janv. 2020 12:20

Très curieux. D'un côté ça ne fait que médiocrement envie, de l'autre je me dis WTF?! il faut le lire !

Avatar de l’utilisateur
Mark Chopper
Kenshiro
Messages : 198
Inscription : 20 mars 2017 14:15
Contact :

Re: Yukio Mishima

Message par Mark Chopper » 05 janv. 2020 00:03

semble être un des derniers (si ce n'est le dernier) roman de Mishima.
Le dernier roman de Mishima est L'Ange en décomposition, posté à son éditeur le jour de sa mort.

Avatar de l’utilisateur
Mark Chopper
Kenshiro
Messages : 198
Inscription : 20 mars 2017 14:15
Contact :

Re: Yukio Mishima

Message par Mark Chopper » 07 janv. 2020 16:07

Je lis actuellement la biographie de Mishima signée Henry Scott-Stokes... Ce dernier mentionne brièvement ce roman dans son livre : vers la fin de sa vie, Mishima, qui jusqu'ici assurait son train de vie en écrivant de nombreux romans mineurs prépubliés dans des magazines féminins, a changé sa manière de bosser...

C'est l'époque où il pète vraiment un câble, pose pour Kishin Shinoyama, constitue sa milice de 100 hommes (dont les 3 qui l'accompagneront lors de son attentat), s'entraîne avec les forces d'autodéfense, rédige des essais orientés plus qu'à droite...

Et là, plutôt qu'un roman foireux pour ménagères (comme l'abominable La Musique), il signe un roman feuilleton pour le Playboy nippon : Vie à vendre (ce qui explique sans doute le côté a priori atypique de ce bouquin, lorsqu'on le compare à ses autres textes traduits en France).
Dernière modification par Mark Chopper le 07 janv. 2020 21:46, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Olrik
Site Admin
Messages : 1479
Inscription : 28 févr. 2017 20:46
Contact :

Re: Yukio Mishima

Message par Olrik » 07 janv. 2020 20:26

Mark Chopper a écrit :
07 janv. 2020 16:07
C'est l'époque où il pète vraiment un câble, pose pour Kishin Shinoyama, constitue sa milice de 100 hommes (dont les 3 qui l'accompagneront lors de son attentat), s'entraîne avec les forces d'autodéfense, rédige des essais orientés plus qu'à droite...
Allons allons, ton "pose pour Kishin Shinoyama" est tout de même en trop dans ta liste d'exemples montrant qu'il pète un câble. Bon, le photographe a parfois eu des déviances (genre photographier des bijins à poil sur une pierre tombale) mais bon, sa photo de Mishima en Saint Sébastien m'a toujours paru très ordinaire. :mrgreen:

Avatar de l’utilisateur
Mark Chopper
Kenshiro
Messages : 198
Inscription : 20 mars 2017 14:15
Contact :

Re: Yukio Mishima

Message par Mark Chopper » 07 janv. 2020 21:45

Si l'on considère Confessions d'un masque comme une autobiographie à peine déguisée (ce qui est communément admis), alors cette photographie nous montre Mishima en train de singer la peinture qui lui a valu sa première éjaculation...

Je ne sais pas pour toi, mais ce mélange de narcissisme et d'exhibitionnisme me semble quand même de trop...

Un peu comme le livre Ordalie par les roses en fait... A ce moment de sa vie, on sent que ça ne tournait pas rond dans sa tête, il partait dans tous les sens.

Imagine si Murakami faisait pareil :mrgreen:

Avatar de l’utilisateur
Olrik
Site Admin
Messages : 1479
Inscription : 28 févr. 2017 20:46
Contact :

Re: Yukio Mishima

Message par Olrik » 07 janv. 2020 21:57

Je plaisantais, bien sûr que c'est...particulier.
Mark Chopper a écrit :
07 janv. 2020 21:45
Imagine si Murakami faisait pareil
Murakami a en commun avec Mishima le goût des exercices physiques. Là s'arrête la comparaison. Murakami est trop occupé à se fabriquer une image d'artisan modeste mais talentueux pour déraper de la sorte (un peu une purge d'ailleurs, son Profession romancier.)

Avatar de l’utilisateur
Mark Chopper
Kenshiro
Messages : 198
Inscription : 20 mars 2017 14:15
Contact :

Re: Yukio Mishima

Message par Mark Chopper » 07 janv. 2020 22:14

Ce n'est pas un grand essayiste, on peut le dire...

Son essai sur la course à pied m'avait déjà passablement ennuyé.

En fait lui-même doit être ennuyeux au quotidien :chut:

Avatar de l’utilisateur
Olrik
Site Admin
Messages : 1479
Inscription : 28 févr. 2017 20:46
Contact :

Re: Yukio Mishima

Message par Olrik » 07 janv. 2020 23:17

En lisant son essai j'ai songé à ceux de Stephen King sur le métier d'ecrivain : tellement plus agréables à lire!
Ajoutons à cela un mélange visqueux d'humilité et de prétention qui n'est pas loin de me rendre le Japonais antipathique.
Pénible aussi sa manie de mettre des références musicales partout.

Avatar de l’utilisateur
Mark Chopper
Kenshiro
Messages : 198
Inscription : 20 mars 2017 14:15
Contact :

Re: Yukio Mishima

Message par Mark Chopper » 07 janv. 2020 23:32

Tout le chapitre qui aurait pu s'intituler "A nous deux, l'Amérique!" l'a rendu totalement antipathique à mes yeux.

Sans parler de ses pleurnicheries à répétition parce que des critiques japonais n'aiment pas son travail.

Répondre