Kazuo Kamimura

En VF ou VO, contemporain ou vintage.
Manko
Furyo
Messages : 23
Inscription : 19 mars 2017 17:49
Contact :

Re: Kazuo Kamimura

Message par Manko » 06 janv. 2019 16:02

Incroyable, avec la déconnexion des fêtes et la convalescence post-31 j'étais complètement passé à côté de cette sortie !

C'est en finissant de relire le tome 3 de Folles Passions ce dimanche que je tombe sur la post-face, l'extrait d'un essai de Kamimura. Je fais une recherche sur ce bouquin sans y croire et je tombe sur Fleur de l'ombre.

Des infos sur ce mystérieux essai ?

Avatar de l’utilisateur
Olrik
Site Admin
Messages : 1080
Inscription : 28 févr. 2017 20:46
Contact :

Re: Kazuo Kamimura

Message par Olrik » 06 janv. 2019 18:27

Apparemment il s'agit de ceci :
Image
"Quand nous vivions ensemble et moi".
Ce serait intéressant d'ailleurs d'avoir ce genre de littérature traduite un jour chez nous. On a eu le livre de Tezuka il n'y a pas longtemps chez Picquier, j'imagine que plus d'un mangakas se sont parfois fendus d'un essai ou d'une autobiographie intéressante.

En ce qui concerne Fleur de l'ombre, il me reste une centaine de pages et franchement, c'est un excellent Kamikura. On suit la chronique du quotidien de Sumire, une jeune femme travaillant comme vendeuse dans un grand magasin tokyoïte. C'est souvent mélancolique mais jamais lassant du fait de certaines planches stupéfiantes qui laisse le lecteur pantois devant tant de beauté. Videment le tome 2.

Manko
Furyo
Messages : 23
Inscription : 19 mars 2017 17:49
Contact :

Re: Kazuo Kamimura

Message par Manko » 16 janv. 2019 06:04

Ce serait intéressant d'ailleurs d'avoir ce genre de littérature traduite un jour chez nous. On a eu le livre de Tezuka il n'y a pas longtemps chez Picquier, j'imagine que plus d'un mangakas se sont parfois fendus d'un essai ou d'une autobiographie intéressante.
Ce serait super intéressant, surtout Kamimura, qui a une vrai vision et la langue bien pendue. Les quelques extrait de sa plume éparpillées dans des post-face (le récit de ses fantasmes nasaux de jeune garçon dans la Plaine du Kantô) sont toujours agréables à lire.

Répondre