Page 1 sur 1

Quelques infos sur le cinéma nippon.

Publié : 03 nov. 2020 13:31
par Seijoliver
Voici glanées, de-ci de-là, cahin-caha (non ce n'est pas une onomatopée japonaise !)

Du côté des festivals – pas celui au tapis rouge, pas le plus intéressant celui-là par ailleurs ; contre-exemple trois films de Seijun Suzuki pendant l'étrange festival + Tezuka's Barbara - , des festivals annulés… il y avait des choses à découvrir pour ceux et celles qui n’en sont pas loin, évidemment.
- à Nantes, le Festival des Trois Continents a prévu un hommage à la Shochiku pour fêter le centenaire de sa création.

Image

- toujours à Nantes, aux Utopiales était prévu : une table ronde sur « La vision du nucléaire dans la culture populaire japonaise » à travers je pense mange et anime.

- à Belfort, deux films sont dans la programmation du festival Entrevues : un documentaire de 8 heures, Les travaux et les jours (de Tayoko Shiojiri dans le bassin de Shiotani) sur le quotidien d’une agricultrice dans les montagnes de la préfecture de Kyoto ; et un court-métrage de fiction Retour à Toyama.

Image

- entendu sur France Culture Karyn Nishimura évoquant le modèle de production japonais :
le podcast ICI : Affaires à suivre du lundi 2 novembre 2020

- côté Livres, Carlotta propose une traduction révisée et augmentée (par rapport à la version parue en 1996 chez Alive) des carnets de Ozu : Carnets 1933-1963.
Image

- il y a un an disparaissait Kaoru Yachigusa.Image
Peut-être que son nom ne vous dit rien, mais de mon côté j’ai souvent vu son visage dans des dramas où elle jouait en toute logique compte tenu de son âge des rôles de grand-mère et/ou de personnes âgées.
J’ai lu l’année dernière – sans les enchaîner – les deux romans d’Eiji Yoshikawa sur la figure de Miyamoto Musashi. Guère étonnant que le cinéma s’en soit emparé. Je suis en train de regarder l’adaptation faite au milieu des années 50, avec le grand Mifune dans le rôle titre.
Le personnage d’Otsu est tenu par une toute jeune femme, toute menue dont le visage, le regard me rappelait quelqu’un.

Image
C’était en fait Kaoru Yachigusa. Cela me donne bien envie de la voir dans d’autres rôles (apparemment beaucoup pour la Toho) de ces années là...
Elle a rejoué dix ans plus tard avec Mifune dans Samurai.
C’est assez évident, mais les comédien-nes que l’on voit dans des rôles de personnages âgées ont commencé leur métier dans les années 50 ou 60 (un peu comme si on découvrait pour nous Jeanne Moreau ou Anouk Aimée dans leurs premiers rôles).
Image
Image

Re: Quelques infos sur le cinéma nippon.

Publié : 04 nov. 2020 19:07
par Olrik
Curieux, quand je vois le visage de Yachigusa j'ai l'impression de l'avoir vu dans plein de films mais j'ai pas l'impression qu'elle ait été évoquée au moins une fois sur BdJ.
Elle est sympa cette réédition des Carnets d'Ozu. Je dois avoir quelque par un fichier d'une version scannée de l'édition américaine. J'avais lu quelques pages, c'était plaisant, faudra voir le prix pour l'édition Carlotta.
Et c'est vrai que le fils Tezuka a fait son adaptation de Barbara. Assez curieux de voir ce que ça peut donner.

Re: Quelques infos sur le cinéma nippon.

Publié : 04 nov. 2020 22:55
par Seijoliver
Pour le Tezuka's Barbara compte tenu hélas de la situation je n'imagine pas une sortie sur les écrans hexagonaux !
site officiel du film : tezukasbarbara.com

Pour l'édition Carlotta, c'est vendu 50 €. 1262 pages tout de même !

Re: Quelques infos sur le cinéma nippon.

Publié : 05 nov. 2020 10:06
par Olrik
Seijoliver a écrit :
04 nov. 2020 22:55
Pour l'édition Carlotta, c'est vendu 50 €. 1262 pages tout de même !
Oui, ce sera peut-être un bel objet qui vaudra son prix, surtout si le texte est accompagné de photos d'époque pour s'immerger encore plus dans l'ère Showa. Je surveillerai cela quand il sortira, ça peut être un cadeau sympa pour Noël (à faire raquer à Madame).

Elle donne envie sinon, la B-A de Barbara, et je ne dis pas uniquement cela parce que je suis fan de Fumi Nikaido :