Page 3 sur 4

Re: La littérature policière japonaise

Publié : 04 mars 2019 10:12
par Mark Chopper
Image

Les Grands détectives n'ont pas froid aux yeux, de Kyôtarô Nishimura :

Roman qui repose sur un concept improbable, mais séduisant : un richissime homme d'affaires japonais invite Ellery Queen, Hercule Poirot, le commissaire Maigret et Kogoro Akechi et leur propose de résoudre une affaire de vol en employant des moyens peu orthodoxes. Mais rien ne va se passer comme il l'avait prévu...

Bien entendu, il ne suffit pas de réunir des personnages mythiques pour réussir un roman... La mise en place est un peu poussive, il faut bien compter 50 pages pour en finir avec la présentation des personnages et la mise en place de l'intrigue. En sachant que le roman n'en fait que 200...

Cependant, Nishimura campe bien ses personnages et évite de tomber dans la caricature (ceci dit, je n'ai jamais lu de Ellery Queen). Maigret me semble par exemple particulièrement bien rendu... L'intérêt ici réside moins dans la résolution de l'intrigue que dans la confrontation des différents styles en présence et le fait de les voir en action au Japon (bon, pour Akechi c'est normal).

Pas un grand roman, mais une curiosité fort sympathique, avec beaucoup d'humour et de surprises, qui pourrait faire un bon compagnon de voyage.

Re: La littérature policière japonaise

Publié : 04 mars 2019 17:58
par Olrik
Me suis toujours méfié des machins "all stars" mais après, comme tu as l'air d'avoir apprécié et que c'est court, pourquoi pas ?

Re: La littérature policière japonaise

Publié : 28 avr. 2019 09:42
par Olrik
Envie de vous farcir un travail universitaire de qualitay ? Direction les archives de Tel pour...
L'acte de lecture dans l'œuvre d'Edogawa Ranpo (1984-1965) : une réflexion sur la littérature policière d'avant-guerre au Japon
https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00947362
C'est la thèse de Gérald Peloux, l'auteur de l'essai sur Edogawa Ranpo paru récemment au Lezard Noir.
Allez, je me lance pour les premières pages... :café:

Re: La littérature policière japonaise

Publié : 29 avr. 2019 16:00
par Seijoliver
Gérald Peloux qui vient de traduire pour les Belles Lettres, les "Chroniques d'un trimardeur japonais en Amérique", de Tani Jôji (1900-1935).

Image

Re: La littérature policière japonaise

Publié : 06 juin 2019 09:47
par Mark Chopper
La liste des sorties du premier semestre 2019 :

Un amour inhumain, d'Edogawa Ranpo (Wombat)
Edogawa Ranpo : Les méandres du roman policier au Japon, sous la direction de Gérald Peloux et Cécile Sakai (Le Lézard Noir)
La Petite fille que j'ai tuée, de Ryô Hara (Atelier Akatombo)
Rouge est la nuit, de Tetsuya Honda (Atelier Akatombo)

Re: La littérature policière japonaise

Publié : 06 juin 2019 13:18
par Olrik
Au fait, concernant le recueil "L'affaire du Yanagiyu", d'autres nouvelles en plus de "Tojo" peuvent être assimilées au genre policier si l'on considère ces histoires comme un jeu mental où il peut être question de meurtre.
Ainsi on a Un Drame maudit (Norowareta gikyoku), l'Or et l'Argent (Kin to Gin).

Re: La littérature policière japonaise

Publié : 06 juin 2019 15:14
par Mark Chopper
OK, c'est mis à jour.

J'ai également ajouté un titre paru l'année dernière qui était passé sous mon radar : Anguilles démoniaques de Yû Takada. Il faut dire qu'entre le titre nanardesque et l'éditeur inconnu au bataillon, voici une sortie bien curieuse.

J'ai lu hier l'adaptation en manga (3 tomes). Au programme : des yakuzas, du recouvrement de dette à l'intimidation, de la prostitution, du cadavre bouffé par des anguilles, du viol, de la décapitation...

Bref, ce n'est pas du Ito Ogawa (mais de là à le recommander, c'est une autre histoire).

Re: La littérature policière japonaise

Publié : 06 juin 2019 17:18
par Olrik
Mark Chopper a écrit :
06 juin 2019 15:14
J'ai lu hier l'adaptation en manga (3 tomes). Au programme : des yakuzas, du recouvrement de dette à l'intimidation, de la prostitution, du cadavre bouffé par des anguilles, du viol, de la décapitation...
Ça me donne subitement envie de le lire. Très différent de ce dans quoi je suis plongé (marathon Les Gouttes de Dieux, j'en suis au 29è tome) mais ça peut le faire une fois que j'en aurai fini.

Re: La littérature policière japonaise

Publié : 30 août 2019 21:45
par Mark Chopper
Les éditions Picquier annoncent la parution d'un polar inédit de Jun'ichirō Tanizaki : Dans l'œil du démon, traduit par Patrick Honnoré et Ryoko Sekiguchi (en librairie dès le 3 octobre 2019).

Re: La littérature policière japonaise

Publié : 30 août 2019 23:40
par Olrik
Lu sur un site :
this novel is a concentrated hybrid of speculative pulp, pink film, and Edgar Allan Poe remix.
Ça promet.
Image