Les B.O. concoctées par des artistes à la base pas spécialisés dans les musiques de films

Avatar de l’utilisateur
Olrik
Site Admin
Messages : 480
Inscription : 28 févr. 2017 20:46
Contact :

Les B.O. concoctées par des artistes à la base pas spécialisés dans les musiques de films

Message par Olrik » 26 avr. 2017 18:50

Excusez la longueur du sujet. Comme il l'indique, on évoquera ici les B.O. faite par des artistes dont la réputation est d'abord venue d'un autre genre de musique (rock, techno, etc.).

Je commence avec :
Image
La magnifique B.O. de Jim O'Rourke (ex membre de Sonic Youth) pour United Red Army, de Wakamatsu :


1 Setting Out/出発 2:22

2 Mad Shinjuku/惑う新宿 6:12

3 Frozen/凍土 3:46

4 Early Graduation/早い卒業 4:50

5 Headlight Like The Sun/太陽のような前照灯 8:10
Alto Saxophone – 坂田明*
Bass – Darin Gray
Drums – Chris Corsano

6 All At Once Once For All/同時に全てがなされ、終わった 5:39
Bass – Darin Gray
Drums – Chris Corsano
Piano – Jim O'Rourke

7 Toyama/遠山 6:15
Bass – Jim O'Rourke
Viola – Karen Waltuch

8 Pictures Of Adolf Again/アドルフが再び現れる 4:13
Drums – Glenn Kotche
Piano, Bass, Organ, Vibraphone, Voice – Jim O'Rourke
Written-By – Bill Fay

Au programme : free jazz, rock psychédélique et ambiance mélancolique, pour ne pas dire dépressive. L'adéquation avec les agissements des révolutionnaires hystériques et en proie au doute est parfaite, les différents morceaux offrant à la fois une énergie raccord avec l'élan qui pousse les personnages dans leur volonté de braver les institutions, mais aussi avec une sorte de brisure tragique qui ne peut que les amener à la catastrophe.

Un regret tout de même : l'absence du morceau qui accompagne les premières minutes du film, quand le narrateur fait un résumé des événements politiques :

Ce rock psychédélique répétitif, entêtant et obstiné était parfait pour illustrer l’effervescence estudiantine d'alors. Peut-être que le morceau se trouve quelque part dans l'immense production d'O'Rourke mais pour ma part, je n'ai jamais réussi à l'entendre ailleurs qu'en visionnant le film.

Avatar de l’utilisateur
Jigen
Shatei
Messages : 70
Inscription : 18 mars 2017 19:15
Contact :

Re: Les B.O. concoctées par des artistes à la base pas spécialisés dans les musiques de films

Message par Jigen » 26 avr. 2017 19:12

Ouais, voilà un sujet pour lequel il doit y avoir de quoi faire. Après, si on prend l'intitulé au pied de la lettre, ça risque de ratisser large. Par exemple Hisaishi "à la base" n'a peut-être pas fait d'emblée des B.O. Et d'un autre côté il serait évidemment étrange de le voir dans ce fil puisqu'on le définit avant tout comme une compositeur de musiques de films.
Bon, je vois ce que tu veux dire, je suppose que tu as en tête des artistes dont les productions pour le cinéma sont marginales par rapport au reste de leur production.

Avatar de l’utilisateur
Olrik
Site Admin
Messages : 480
Inscription : 28 févr. 2017 20:46
Contact :

Re: Les B.O. concoctées par des artistes à la base pas spécialisés dans les musiques de films

Message par Olrik » 26 avr. 2017 20:37

Jigen a écrit :
26 avr. 2017 19:12
je suppose que tu as en tête des artistes dont les productions pour le cinéma sont marginales par rapport au reste de leur production.
Voilà. Exit donc les pointures comme Masaru Satoh, Fumio Hayasaka et compagnie. Les artistes dans ce film seront des musiciens pour lesquels l'écriture de B.O. représente environ 10% de leur discographie.

Avatar de l’utilisateur
Olrik
Site Admin
Messages : 480
Inscription : 28 févr. 2017 20:46
Contact :

Re: Les B.O. concoctées par des artistes à la base pas spécialisés dans les musiques de films

Message par Olrik » 15 juin 2017 10:45

Image
Une chose qu'on ne peut pas enlever à Sion Sono, c'est de choisir des bandes originales très acceptables. Pas toujours inoubliables, certes, mais jamais honteuses et parfois même franchement réussies. Ainsi l'usage de Yura Yura Teikoku pour Love Exposure mais aussi, plus récemment, son utilisation de quelques instrumentaux du groupe Mono pour Tag. Adeptes du post-rock, les quatre membres ont quatorze albums au compteur. Dans Tag, les lignes mélodiques à la guitare donnaient une atmosphère planante du meilleur effet.

Répondre