Gekiga on the Tracks

Française ou japonaise.
Manko
Furyo
Messages : 41
Inscription : 19 mars 2017 17:49
Contact :

Gekiga on the Tracks

Message par Manko » 01 avr. 2017 16:59

Salut,

Petit lien vers un reportage bien sympa d'Arte sur deux mangaka bien virils qui ont pour points communs leur amour des film noir des années 50, des yakuzas, et qui exposent désormais dans les galeries tokyoïtes. Qui sont-ils, quel est leur réseau ? http://tracks.arte.tv/fr/manga-noir

Image

Avatar de l’utilisateur
Olrik
Site Admin
Messages : 1530
Inscription : 28 févr. 2017 20:46
Contact :

Re: Gekiga on the Tracks

Message par Olrik » 01 avr. 2017 18:22

Excellent Yoshimizu ! Je l'ai vu lors du dernier festival d'Angoulême, j'ai pu avoir une jolie dédicace de son Ryuko. Un manga bien sympa, un peu confus parfois, mais sympa.
Merci pour le lien, les reportages de Tracks sont toujours bien foutus. Et ça m'a permis de voir à quoi ressemblait Baron Yoshimoto. Drôle de zigue !

Avatar de l’utilisateur
Dominique
Furyo
Messages : 31
Inscription : 19 mars 2017 16:35
Contact :

Re: Gekiga on the Tracks

Message par Dominique » 01 avr. 2017 23:35

"Saora Kanda". Non, Saori Kanda :

Manko
Furyo
Messages : 41
Inscription : 19 mars 2017 17:49
Contact :

Re: Gekiga on the Tracks

Message par Manko » 06 déc. 2019 00:27

Je recycle ce topic pour une interview en lien avec le gekiga et avec notamment un auteur cité dans le reportage d'Arte.
Un court entretien tout frais avec Stéphane Duval, créateur des éditions Lézard Noir. Un retour sur l'évolution de sa ligne éditoriale, sa passion pour Maruo, l'architecture et une exclu à propos d'Eldo Yoshimizu.

https://comptoir.org/2019/12/05/stephan ... IKfb0EvNrw

Image

Pour une interview plus en profondeur et pointue :
https://www.comixtrip.fr/dossiers/steph ... zard-noir/

Avatar de l’utilisateur
Olrik
Site Admin
Messages : 1530
Inscription : 28 févr. 2017 20:46
Contact :

Re: Gekiga on the Tracks

Message par Olrik » 06 déc. 2019 20:09

J'aime bien Le Lézard noir. Mais je rêve du jour où ils publieront des mangas dans un format moins luxueux et davantage bon marché. 23€ le tome du Vagabond de Tokyo, c'est un peu.... comment dire ?
:ken-no:

Manko
Furyo
Messages : 41
Inscription : 19 mars 2017 17:49
Contact :

Re: Gekiga on the Tracks

Message par Manko » 07 déc. 2019 18:04

Je crains que ce soit un mode d'édition obligé pour les petites structures, de miser sur la qualité du format. C'est aussi le cas pour Cornélius, encore plus luxueux. Il y a Imho qui est peut être plus abordable mais ils ne sont pas très prolifiques en ce moment. Je ne sais pas si c'est lié justement à leur modèle économique, ou à leur ligne éditoriale...

Avatar de l’utilisateur
Olrik
Site Admin
Messages : 1530
Inscription : 28 févr. 2017 20:46
Contact :

Re: Gekiga on the Tracks

Message par Olrik » 08 déc. 2019 14:10

C'est sûr qu'avec des titres de ce type, faire des gros tirages pour tirer les prix vers le bas est impossible. C'est dommage car on perd le côté populaire et bon marché de l'objet manga. La solution serait de se mettre sérieusement au japonais. Allez, faut s'y mettre ! :uwaa:

Avatar de l’utilisateur
Mark Chopper
Kenshiro
Messages : 205
Inscription : 20 mars 2017 14:15
Contact :

Re: Gekiga on the Tracks

Message par Mark Chopper » 09 déc. 2019 13:28

Mais si tu pouvais lire parfaitement le japonais, tu dépenserais encore plus d'argent...

Avatar de l’utilisateur
Olrik
Site Admin
Messages : 1530
Inscription : 28 févr. 2017 20:46
Contact :

Re: Gekiga on the Tracks

Message par Olrik » 09 déc. 2019 15:56

Sans doute, mais peut-être plus du côté des livres de poche que des mangas pour lesquels il y a moyen de choper des fichiers lisibles sur tablette.
Mais oui, connaître parfaitement le japonais, ça laisse tout de suite songeur par rapport aux possibilités que ça offrirait...

guglipome
Bosozoku
Messages : 16
Inscription : 22 janv. 2020 19:57
Contact :

Re: Gekiga on the Tracks

Message par guglipome » 23 janv. 2020 11:28

Je suis bien d'accord avec Olrik pour le coup, les seuls éditeurs de manga de qualité (ou du moins constant dans la qualité) proposent des prix vraiment trop élevés. Je me demande d'ailleurs quel type de public est acheteur parfois.

'Les amateurs curieux, éclairés et non-ethnocentrés de bande-dessinée.'

Oui, voilà je me réponds tout seul.

Mais pour quel tirage alors?

Parce que des amateurs curieux, éclairés et non-ethnocentrés de bande-dessinée avec du budget, j'en connais pas beaucoup perso.

Répondre