Kayokyoku et instrumentaux aphrodisiaques

Jpop, Jrock, OST, jazz, classique...
Avatar de l’utilisateur
Olrik
Site Admin
Messages : 1068
Inscription : 28 févr. 2017 20:46
Contact :

Kayokyoku et instrumentaux aphrodisiaques

Message par Olrik » 09 déc. 2018 16:51

Dans les années 60 et 70, j'imagine que plus d'un salary man, exténué par une rude journée de travail, a pu trouver une certaine consolation à écluser des godets dans quelques obscur bar de la Golden Gai tout en écoutant des chansons susurrée par des voix féminines langoureuses. Les donzelles y racontent souvent les peines de coeur ou leur extase à sentir leur corps caressé dans tous les sens par les mains expertes de leur amant. Pour le salary man, il y avait de quoi oublier ses tracas et surtout la voix autoritaire de son kacho.

Avatar de l’utilisateur
Olrik
Site Admin
Messages : 1068
Inscription : 28 févr. 2017 20:46
Contact :

Re: Special Pink Mood Deluxe vol.3

Message par Olrik » 09 déc. 2018 16:57

Alors que je m'atèle à la tâche titanesque de ma section "Roman Porno no Tengoku", j'accompagne agréablement les moments de travail pour compléter la base en écoutant de la musique idoine. D'où la création de ce fil dédié aux B.O. de pinkus mais dans lequel j'intégrerai aussi des albums qui ne sont pas forcément des OST mais qui seront du meilleur effet si vous tentez d'emballer une loute en l'invitant chez vous. Servez-lui un verre bien frais et mettez la musique conseillée ici, je pense que les muqueuses auront tôt fait de se montrer décontractées !
Allez, on commence avec ce double vinyl de 1970...
Image
Special Pink Mood Deluxe volume 3 :love:


Au programme instrumentaux de saxophones langoureux, de guitares faites pour dire ce que vous avez sur le coeur, et de balades qui sonnent comme un prélude à de bien doux moments. A noter quelques récitatifs d'une certaine Julie Chiaki. Je n'ai pas tout compris mais les nombreux anata et les quelques soupirs langoureux m'ont fait comprendre qu'elle n'était pas toute seule et que ça se passait plutôt bien. Bref un album sympathique qui vaut bien tous les aphrodisaques du monde.
Tracklist :
Side1
1.boukyou (Nostalgia)
2.inochi azukemasu (Ke Su deposit until life)
3.nagasaki-gokoro (Discretion Nagasaki)
4.ai no kizuna (Bonds of love)
5.futari no kankei (Relationship between the two)
6.sannin no onna (Three Lives )
Side 2
1.uso demo ii kara (Ants' to do well)
2. Х+Y=LOVE
3.ai no itazura (Naughty love)
4.keiken (Experience )
5.onna wa koi ni ikiteiku (Women are going to live in love)
6.keiko no yume wa yoru hiraku (Keiko will enlighten night dream)

Guitar – 木村好夫*
Narrator – 千秋ジュリー*
Tenor Saxophone – 宮沢昭*, 松浦ヤスノブ*

On peut l'écouter (et plus si affinité) ici :chut: :

Avatar de l’utilisateur
Olrik
Site Admin
Messages : 1068
Inscription : 28 févr. 2017 20:46
Contact :

Mariko Kaga - Aishiau Futari No Tame Ni Ai No Resson

Message par Olrik » 09 déc. 2018 17:50

On connait Mariko Kaga pour ses prestation dans certains excellents films des 60's mais aussi pour un non moins excellent (et onéreux) photobook, Private Mariko Kaga, photographié par Yoshihiro Tatsuki.
Dans ce disque paru en 1971 (au même moment que Private ! Sacrée année pour les fans de la belle !), Mariko cause beaucoup avec son boy friend. Ça minaude, ça glousse gentiment, ça fait même à un moment une partie de Jakenpo. Ça pourrait être gonflant mais il faut bien reconnaître que son timbre de voix est très agréable à écouter. Et si malgré tout la lassitude commence par se faire sentir, Katsuhisa Hattori intervient avec ses reprises (on a ainsi le Something des Beatles) afin de créer un mélange qui se laisse écouter sans déplaisir.

シェルブールの雨傘(I'll Wait for You, from Les Parapluies de Cherbourg)
恋よさようなら(I'll Never Fall In Love Again)
THIS GUY'S IN LOVE WITH YOU
恋のひとこと(Something Stupid)
太陽がいっぱい(Plein Soleil)
青い影(Whiter Shadow of Pale)
パリのめぐり逢い(Live for Life)
恋のアランフェス(Convierto de Aranjuez)
IT MUST BE HIM
GOOD MORNING STAR SHINE
SOMETHING
ラバーズ・コンチェルト(Lovers Conciert)

Avatar de l’utilisateur
Olrik
Site Admin
Messages : 1068
Inscription : 28 févr. 2017 20:46
Contact :

Teruo Yoda & Moody Kings - The Season Of Love

Message par Olrik » 10 déc. 2018 14:57

On n'imagine pas le nombre de disques consacrés au saxophone dégoulinant de langueur qui ont pu être faits dans les années 60. Avec à chaque fois une évidente impression de redite. Ainsi ce Season of Love de Teruo Yoda qui donne un swingin' Tokyo de la fin des 60's certes sympa le temps des premières minutes, mais bigrement répétitif tout le long de l'album. Après, peu importe, l'intérêt était peut-être ailleurs, par exemple dans le packaging qui peut donner une furieuse envie de collectionner des disques de ce type. En tout cas l'iconographie sait parler au mâle qui pourra, le soir venu, contempler une belle pochette tout en écoutant s'égrener des notes de saxo, le tout avec à la pogne un verre de Suntory pour bien achever de faire passer la rude journée de travail.
01. - Koi no Kisetsu
02. - Yuzuki
03. - Shinjuku Sodachi
04. - Hoshi o Minaide
05. - Shianbashi Blues
06. - Anata no Blues
07. - Hoshikage no Waltz
08. - Hana to Cho
09. - Shirisugita no ne
10. - Ai no Sono
11. - Otaru no Hitoyo
12. - Hanagesho
13. - Nageki no Shinju
14. - Chiisana Sunakku

Avatar de l’utilisateur
Olrik
Site Admin
Messages : 1068
Inscription : 28 févr. 2017 20:46
Contact :

Pai pai samba, Mariko Mukai

Message par Olrik » 03 janv. 2019 10:36

Image
パイパイサンバ(向井真理子)1977
Les paroles sont rudimentaires mais on comprend très vite à quoi on a affaire, à savoir une chanson dédiée aux oppais ! Et comme il s'agit d'une samba, on imagine que ces derniers doivent être fascinants à regarder bouger. Tellement fascinants que des mains masculines sont sûrement prêtes à succomber à la tentation de les toucher, comme le "dame!" semble l'indiquer.
Petite chanson érotique inoffensive et rafraîchissante.
https://www.nicovideo.jp/watch/sm21724472

Répondre