Yoshiharu Tsuge en France : des bruits de couloir

En VF ou VO, contemporain ou vintage.
Manko
Bosozoku
Messages : 16
Inscription : 19 mars 2017 17:49
Contact :

Yoshiharu Tsuge en France : des bruits de couloir

Message par Manko » 02 mai 2018 22:47

J'étais cet après-midi au Gibert Joseph de Saint-michel (Paris) en train de feuilleter les nouveaux mangas sortis et à l'affût d'occaz "rares" et peu onéreuses, et j'entends le vendeur à son poste en train de discuter avec un mec. Je prête peu attention à ces babillages, je jette un coup d'oeil chez Kamimura et Mizuki, puis j'entends le bonhomme qui mentionne Tsuge. Il avoue avoir reçu des droits et qu'il prévoit avec sa maison d'édition de le publier en France, lui mais aussi son frère. Il parle de quelques auteurs récents du catalogue (Juliette Mancini, Frederik Peeters...), se plaint de ne pas être à Paris pour les promos etc... Il laisse sa carte au vendeur, des salamaleks puis il s'en va.

Bien évidemment je n'ai pas osé lui demander quand tout ceci verra le jour (vous pouvez m'insulter), mais avec toutes les infos que le gars a lâché, on peut en déduire que ce sont les éditions Atrabile, qui se trouvent en Suisse. Je ne connaissais pas mais ça a l'air d'être du même acabit qu'Ego comme x.

En espérant qu'on aura bientôt des dates officielles... En tout cas très bonne nouvelle, ça commençait à devenir aberrant un tel manque dans les publications de mangas d'auteurs en France (et en Francophonie du coup).

Avatar de l’utilisateur
Olrik
Site Admin
Messages : 954
Inscription : 28 févr. 2017 20:46
Contact :

Re: Yoshiharu Tsuge en France : des bruits de couloir

Message par Olrik » 03 mai 2018 17:05

Manko a écrit :
02 mai 2018 22:47
(vous pouvez m'insulter)
On ne va pas aller jusque là mais tout de même, tu aurais pu le prendre en filature, attendre qu'il emprunte une ruelle déserte pour lui péter la gueule façon yak' afin qu'il passe aux aveux en donnant les titres et la date de publication. Mais bon, c'est fait, on va pas épiloguer.
Intéressant en tout cas, Tsuge a été pour l'instant très peu édité en France. En espérant qu'Atrabile ne fasse pas entretemps comme Ego comme X avec un dépôt de bilan, ce serait dommage.

Manko
Bosozoku
Messages : 16
Inscription : 19 mars 2017 17:49
Contact :

Re: Yoshiharu Tsuge en France : des bruits de couloir

Message par Manko » 27 oct. 2018 22:52

Des sorties enfin datées pour Yoshiharu Tsuge !

Atrabile a en effet officialisé la publication dont j'avais oui-dire. Ce n'est "que" une réédition de L'homme sans talent, avec la même traduction de Frédéric Boilet et Kaoru Sekizumi. S'ajoutera une préface de Stéphane Beaujean et Léopold Dahan (qui a déjà traduit pour Le Lézard Noir).

Image

Disponible à priori le 9 novembre 2018.
http://www.9emeart.fr/post/news/manga/l ... tsuge-9313


Une oeuvre inédite enfin, Les Fleurs Pourpres, prévue pour le 24 janvier 2019 chez Cornélius d'après les divers site de commandes. Le site de la Fnac titre le produit à pré-commander "Les fleurs pourpres oeuvres 1967-1968". Ca laisse espérer un receuil, celui des 14 histoires parues chez Garo sur cette période, dont "Les Fleurs Pourpres". Si c'est le cas on devrait trouver notamment "Système vissé", ou "La vis", oeuvre réputée culte et parue dans le hors série spécial Tsuge de 1968.
:envie: :envie: :envie:

Avatar de l’utilisateur
Olrik
Site Admin
Messages : 954
Inscription : 28 févr. 2017 20:46
Contact :

Re: Yoshiharu Tsuge en France : des bruits de couloir

Message par Olrik » 28 oct. 2018 09:41

Apparemment le système vissé a été uniquement publié en anglais hors Japon, dans le n°250 du magazine The Comic Journal :

J'ai une version en pdf. :incognito:
Plus d'infos sur "Screw Style" :
Born in Tokyo in 1937, Yoshiharu Tsuge stands among the giants of the world of comics. If Herge, Tezuka and Kirby each defined the comics tradition of an entire culture, then Tsuge did the same for an entire counterculture. He discovered a voice of loneliness, alienation and smirking despair for which postwar Japan had no use in its attempt to reinvent itself. The only comparable figure in Western comics would be Crumb. Both outsiders, each man's pursuit of his unique vision brought him a degree of celebrity that he now spurns, as well as hordes of imitators. Tsuge achieved all this despite the fact that he produced only a few volumes of work. Now, his reputation precedes him to the point that he is inevitably referred to as a genius. Of all his works, the one most lauded is his 1968 masterpiece, "Nejishiki," or "Screw-Style."

In "Screw-Style," Tsuge creates a fully realized dream world unlike anything previously attempted in comics. He borrows freely from children's manga, surrealism and Japanese folklore; that he makes his sources so completely his own displays the level of his achievement. He claims this story began as a dream, but the result overcomes the opacity of other people's dreams. His symbols have lives outside his mind: the wrench, the factory, the field of empty signs and the blank faces of other people all have multiple echoes within the story even as they resonate with the lives of his readers. These symbols also resonate with the moment in Japanese history when they were born. The country had just traded its failed military empire for a chance at building an economic one, and the consequences of this Faustian bargain still echo today. Tsuge's story addresses the spiritual emptiness at the heart of the bargain, one that transforms the individual into a cog in the machine.

But if "Screw-Style" offered nothing more than a commentary on postwar Japan, it would persist only as a dusty museum piece. Instead, its unique, truly poetic storytelling places it outside time, like a Samuel Beckett play. Tsuge knew not to talk about things, but around them. By never addressing the war, or Japan, or even his own alienation directly, Tsuge created a story that still has all the shock of the new, 35 yeas after its initial publication. even though he makes specific reference to Japanese folklore and battles at sea, the story never collapses under their weight. Instead, "Screw-Style" transcends its origins and achieve a universal reach. He speaks to the confusion caused by pain, sex and other people. He's on the outside of a vast bureaucracy looking in. The poetry Tsuge offers speaks eloquently of being alone in a changed world. Any person in any country can understand that.

In my article on Tsuge in TCJ #245, I wrote of "Screw-Style" that it is "surely one of the central classics in world comics literature. Its never having been translated remains one of the great, gaping holes in the canon of English-language manga." Now that is no longer true. Special thanks must to go Kosei Ono and Alan Gleason, without whose invaluable aid this translation would never have happened, and whose suggestions and explanations helped immensely throughout the translation process. Thanks must also go to Milo George, who got this thing started in the first place and saw it through to the end. Any errors, of course, are wholly min. - Bill Randall Our most heartfelt thanks to Mr. Tsuge himself
Ça a l'air d'être une sacrée publication à venir. Je vais voir cela, même si j'attends surtout de pied ferme le prochain Kamimura.

Manko
Bosozoku
Messages : 16
Inscription : 19 mars 2017 17:49
Contact :

Re: Yoshiharu Tsuge en France : des bruits de couloir

Message par Manko » 28 oct. 2018 18:30

C'est clair qu'une nouvelle sortie de Kamimura est un événement important, mais une sortie de Tsuge c'est un miracle.
Espérons que les éditeurs restent sur leur lancée, et qu'ils puissent publier également son frère, comme l'avait laissé entendre le gars d'Atrabile.

En attendant voici les premières de couv' des éditeurs italiens, qui sont au taquet, avec une sortie en mai, juin puis septembre 2018 (les fameuses Fleurs Pourpres). Ont aussi été publiés deux manga du cadet, en 2016 et 2017. On peut clairement mieux faire.

Image
Image
Image
Image
Image
Image

Avatar de l’utilisateur
Olrik
Site Admin
Messages : 954
Inscription : 28 févr. 2017 20:46
Contact :

Re: Yoshiharu Tsuge en France : des bruits de couloir

Message par Olrik » 04 nov. 2018 22:32

Article intéressant sur la carrière de Tsuge dans le dernier numero d'ATOM. Ça m'a donné très envie de me procurer ce recueil qui doit sortir fin janvier. On penser qu'il y en aura de belles piles au festival d'Angoulême.

Avatar de l’utilisateur
Olrik
Site Admin
Messages : 954
Inscription : 28 févr. 2017 20:46
Contact :

Re: Yoshiharu Tsuge en France : des bruits de couloir

Message par Olrik » 16 nov. 2018 17:38

Image
Et voici la couv' du prochain volume évoqué plus haut, à paraître chez Cornélius. Avec en prime une info, ce tome ne serait que le premier d'une série de sept visant rien moins que de constituer une intégrale Tsuge. Enfin, intégrale ou vaste anthologie, il faudra attendre pour que Cornélius précise un peu plus. :banane2:

Répondre