Osamu Tezuka

En VF ou VO, contemporain ou vintage.
Avatar de l’utilisateur
Vince
Furyo
Messages : 33
Inscription : 09 févr. 2018 15:35
Contact :

Re: Osamu Tezuka

Message par Vince » 04 mars 2018 11:10

Tiens, je viens de tomber sur une petit info bien sympathique : Delcourt sortirait le 18 avril prochain une nouvelle version d'Ayako à l'occasion des 90ans de la naissance de Tezuka. J'espère qu'ils vont nous soigner cette édition, ce serait même impeccable qu'ils se calent sur la dernière en date sortie au Japon.

Sinon, le second volume des Frontispiece collection est sorti, et comme on pouvait l'imaginer: belle bête !
Avec un peu plus de pages que le 1er volume, il est très très fourni. Du coup, il me semble qu'il y a davantage de pages comportant 4 planches/ illustrations, et peut être un poil moins de plaines pages (même si y en a plein quand même!), mais bon, j'dis ça, c'est à vue de nez, j'ai pas compté ^^' En tous cas, j'ai presque l'impression que cette période aurait pu faire elle-même l'objet de 2 volumes, chacun aussi épais que l'est celui-là tellement il y a de titres.
Et confirmation que cette série se complète à merveille avec le catalogue d'expo d'Angoulême.
(Bon, et puis y a l'illu' d'O-tsune en pleine page, alors forcément, j'suis heureux ! :grin: )

Avatar de l’utilisateur
Olrik
Site Admin
Messages : 936
Inscription : 28 févr. 2017 20:46
Contact :

Re: Osamu Tezuka

Message par Olrik » 04 mars 2018 14:20

Voici le visuel de la réédition d'Ayako :
Ils ont repris le style minimaliste de la réédition à venir de l'histoire des 3 Adolfs. A cela je dis : mouais. :? Il y avait sans doute mieux à faire.

Bien sinon pour le deuxième volume des Frontispiece collection. J'attends jusqu'à l'été avant de craquer, je connais un endroit sympathique près de Miyazaki avec un rayon bourré d'art books d'occase et en très bon état.

Avatar de l’utilisateur
Olrik
Site Admin
Messages : 936
Inscription : 28 févr. 2017 20:46
Contact :

Re: Osamu Tezuka

Message par Olrik » 04 mars 2018 14:27

Ah ! Réédition aussi dans l'année de Bouddha !
Deux volumes annoncés. Ça parait tout de même un peu chaud pour contenir l'intégralité de ce manga fleuve.
2018 est une année commémorative qui s'annonce bien mais j'espère qu'on aura tout de même droit à des inédits.

Avatar de l’utilisateur
Vince
Furyo
Messages : 33
Inscription : 09 févr. 2018 15:35
Contact :

Re: Osamu Tezuka

Message par Vince » 05 mars 2018 14:49

Ah bonne nouvelle effectivement si d'autres rééditions comme Bouddha sont dans les tuyaux !

Bon par contre, glups! C'est clair que la couv' d'Ayako n'est pas des plus éblouissantes... enfin bon, l'idée de pouvoir lire cette histoire me fait déjà tellement plaisir que je ferai avec ^^

Et yep ! Pour les inédits, qu'ils investissent un peu sapristi, cette année c'est vraiment l'occasion !

Sinon Olrik, classe ton article sur Néo Faust.
Ça me titillait déjà bien comme il faut, mais là je n'ai plus de raison d'hésiter.

Avatar de l’utilisateur
Olrik
Site Admin
Messages : 936
Inscription : 28 févr. 2017 20:46
Contact :

Re: Osamu Tezuka

Message par Olrik » 05 mars 2018 20:43

Couverture de l'édition japonaise sortie en décembre dernier :
Image
La comparaison fait mal. A noter que cette édition publie une fin alternative. Il faudrait vraiment que Delcourt la reprenne pour m'inciter à acheter cette édition à venir.

Et oui, Neo Faust est quand même pas mal (et la couverture, pour le coup, est simple mais accrocheuse).

Avatar de l’utilisateur
MechaTakuma
Kenshiro
Messages : 101
Inscription : 18 mars 2017 17:27
Contact :

Re: Osamu Tezuka

Message par MechaTakuma » 20 mars 2018 01:14

Une nouvelle adaptation de Dororo va voir le jour par les studios MAPPA, et en diff exclusive sur amazon prime.
Aux vues du trailer, j'ai vraiment hâte !



Et une affiche qui claque, une :

Image

Avatar de l’utilisateur
Olrik
Site Admin
Messages : 936
Inscription : 28 févr. 2017 20:46
Contact :

Re: Osamu Tezuka

Message par Olrik » 20 mars 2018 12:38

MechaTakuma a écrit :
20 mars 2018 01:14
j'ai vraiment hâte !
Idem, on a un lifting d'un vieux manga qui fait penser à celui de Devilmal Crybaby. Prometteur...

Avatar de l’utilisateur
Vince
Furyo
Messages : 33
Inscription : 09 févr. 2018 15:35
Contact :

Re: Osamu Tezuka

Message par Vince » 24 mars 2018 11:25

Effectivement, ce petit teaser fait envie !

Avatar de l’utilisateur
Olrik
Site Admin
Messages : 936
Inscription : 28 févr. 2017 20:46
Contact :

Re: Osamu Tezuka

Message par Olrik » 15 avr. 2018 10:17

Image
Crime et Châtiment (罪と罰).

Après avoir achevé ma troisième lecture du classique de Dostoïevski, je me suis plongé dans l'adaptation qu'en a fait Tezuka en 1953. "Plongé" est d'ailleurs un bien grand mot car le manga condense l'histoire en moins de 150 pages et se lit très rapidement.
Mon impression est mitigée. Il faut d'abord savoir que le manga était destiné à des enfants et correspondait à une tendance qui était de transposer des classiques de la littérature pour ce type de public. Du coup, présenter Crime et Châtiment paraît audacieux et en même temps contradictoire tant peu d'auteurs russes semblent aussi éloigné d'un tel public que Dostoiesvky. Il faut néanmoins reconnaître que le travail de vulgarisation de Tezuka afin de rendre séduisante cette histoire est assez stupéfiant. Il y a d'abord ce graphisme à la Disney, tout en rondeurs, l'imagination graphique pour l'élaboration et l'enchaînement des planches. Quelques unes étaient présentes lors de la récente exposition à Angoulême, celles illustrant les affres intérieures de Raskolnikov avant de passer à l'acte et celles lorsqu'il essaye de quitter l'appartement de la vieille Ivanovna sans se faire repérer. C'est inventif, souvent un vrai régal pour les yeux.
Stupéfiant aussi est le travail de condensation. En 140 pages, on a l'essentiel. Le meurtre, les déboires de la mère et de la soeur de Raskolnikov, les entreprises de Loujine, Katarina Ivanonvna et Sonia, la mort de Marmeladoc, Razoumikine et ses tenatives enjouées pour aider la famille de Raskolnikov : sachant que les planches sont constituée en moyenne de 5 cases, le manga montre assez bien ce talent qu'avait Tezuka pour aller droit à l'essentiel.

Après, difficile de ne pas être sceptique. Il y a d'abord une édulcoration. Le meurtre d'Ivanovna n'est pas montré. Et celui d'Elisabeth n'apparait pas puisque Elisabeth est purement et simplement oubliée. Autant dire que le meurtre de Raskolnikov s'en trouve considérablement allégé alors que dans le roman il était détaillé pour peser par la suite de tout son poids dans la conscience de Raskolnikov. Encore une fois, il s'agit d'un manga pour enfants, on peut donc comprendre ce choix. Mais comparé à un travail d'appropriation littéraire comme Neo Faust, on ne peut que regretter que Tezuka ne se soit pas attaqué à Dostoiesvski plus tard, par exemple à l'époque de L'Histoire des 3 Adolf, avec ce graphisme plus réaliste, plus rugueux, et surtout cette approche plus adulte.
Et puis il y a cette fin particulièrement idiote. J'ignore pourquoi, mais Tezuka a décidé de s'écarter du roman dans les ultimes planches afin de créer un lien aberrant avec la révolution russe. Graphiquement, c'est réussi. Mais pour ce qui est de capter ce qui fait la grandeur de la fin du roman, on repassera.
ImageImageImage

Avatar de l’utilisateur
Olrik
Site Admin
Messages : 936
Inscription : 28 févr. 2017 20:46
Contact :

Re: Osamu Tezuka

Message par Olrik » 25 avr. 2018 18:11

ImageImage
Quand Osamu Tezuka recevait un beau matin une lettre d'un certain... Stanley Kubrick ! Après avoir échoué à faire embarquer Ken Adam - trop occupé par les James Bond - dans l'aventure de 2001, Kubrick tenta d'embaucher le mangaka en tant que futur directeur artistique. Seulement voilà, bosser avec Kubrick supposait d'aller vivre à Londres pendant minimum une année, de quitter sa famille et de stopper tous les autres chantiers en cours, que ce soit les mangas ou les séries animées, chose impossible pour Tezuka. Quoique flatté par la proposition, le mangaka remercia et refusa poliment.

L'histoire est racontée brièvement dans l'excellent hors série de Mad Movies consacré au film :
Image

Répondre