Nihon Eiga Senmon

Le meilleur comme le pire (surtout le pire en fait).
Avatar de l’utilisateur
Olrik
Site Admin
Messages : 655
Inscription : 28 févr. 2017 20:46
Contact :

Nihon Eiga Senmon

Message par Olrik » 27 mars 2017 22:30

Nihon Eiga Senmon est une chaîne géniale pour les cinéphiles... à condition de savoir parler le japonais. Dramas, vieux films, oeuvres récentes, documentaires, films érotiques, la chaîne est une mine et permet bien souvent de découvrir des films oubliés qui depuis les VHS n'avaient pas eu la chance de bénéficier d'éditions DVD et encore moins blu-ray. Fabuleux donc, mais comme je l'ai dit, c'est exclusivement du japonais sans les moindres sous-titres.

https://www.nihon-eiga.com/

Avatar de l’utilisateur
Olrik
Site Admin
Messages : 655
Inscription : 28 févr. 2017 20:46
Contact :

Re: Nihon Eiga Senmon

Message par Olrik » 15 avr. 2017 12:19

Dans ses films "R-15" à être bientôt diffusés, signalons pour le 22 avril 捨てがたき人々 (Disregarded People) de Hideo Sakaki :
Image
Outre l'affiche, ce qui retient mon attention est que le film est l'adaptation d'un vieux manga de Georges Akiyama. Le pitch :
Yuusuke Mamiana (Nao Omori) doesn't have a job or money and all he thinks about sex. He's gets sick and tired of living and decides to back to his hometown. There, people give him the cold shoulder, except Kyoko Okabe (Hitomi Miwa), who smiles to him. In order to prove that he is alive, Yuusuke Mamiana has sex. He begins to live with Kyoko Okabe.
J'essaierai d'y jeter un oeil.


Avatar de l’utilisateur
Mark Chopper
Shatei
Messages : 71
Inscription : 20 mars 2017 14:15
Contact :

Re: Nihon Eiga Senmon

Message par Mark Chopper » 15 avr. 2017 19:54

Jamais vu... Il faut dire que j'ai gardé en mémoire l'avis de Tom Mes sur Midnight Eye :
Hideo Sakaki’s Disregarded People (Sutegataki Hitobito) was misogynistic to the point of misanthropic, but tried to pass itself off as a deep statement on the human condition.
[...]Disregarded People (Sutegataki Hitobito, dir: Hideo Sakaki), in which scruffy vagrant Nao Omori rapes his way through the female population of his hometown, leaving his victims love-struck in his wake, as they return to bring him their bodies and envelopes of free cash to boot. Director laughably attempts to inject deeper meaning by contrasting one particular sex scene with a shot of a discarded fish head on a cement floor. The ending is similarly risible. Somehow this wound up in competition at the Tokyo International Film Festival as a testimony to the event’s dedication to indie filmmaking, a choice that didn’t reflect well on either the festival or the indie scene.

Avatar de l’utilisateur
Olrik
Site Admin
Messages : 655
Inscription : 28 févr. 2017 20:46
Contact :

Re: Nihon Eiga Senmon

Message par Olrik » 15 avr. 2017 20:21

"laughably", "risible", je ne sais plus trop si j'ai envie de voir ce film.
On verra ça. En attendant, ce soir, c'est Destruction babies. 8-)

Avatar de l’utilisateur
Olrik
Site Admin
Messages : 655
Inscription : 28 févr. 2017 20:46
Contact :

Re: Nihon Eiga Senmon

Message par Olrik » 24 avr. 2017 21:10

Le pinku de la semaine sur Nihon Eiga Senmon :

Répondre