Les oeuvres traduites... mais pas chez nous.

Romans, poésie, théâtre, essais, récits de voyage...
Avatar de l’utilisateur
MechaTakuma
Kenshiro
Messages : 101
Inscription : 18 mars 2017 17:27
Contact :

Les oeuvres traduites... mais pas chez nous.

Message par MechaTakuma » 20 oct. 2018 19:44

Bon, tout est à peu près dans le titre. Un topic pour recenser / lister les choses qui vous attirent dans les auteurs traduits en dehors du Japon mais pas dans la langue de Pierre Boulle.
Beaucoup de choses sortent évidemment en anglais mais pas que !
Quelques titres pour ouvrir le bal :

Du Seishi Yokomizo en Espagne, avec Gokumon-tô (La isla de las puertas del infierno) :
Image
Chez Quaterni.
edit : le "la mejor novella de misterio de Japon" n'est pas qu'un effet d'annonce, le roman tient la première place du top 100 du Tozai Mystery Best 100 de la maison d'édition Bungeishunjû (qui décerne le prix Akutagawa), catégorie Meilleurs romans policiers japonais.
C'est une des enquêtes de Kôsuke Kindaichi, qui a elle aussi eut le droit à une adaptation ciné signée Kon Ichikawa.

Toujours en Espagne avec du Yumeno Kyûsaku cette fois et son Shôjo Jigoku (El infierno de las chicas) :
Image
Avec une illustration de Takato Yamamoto en couverture :love: , c'est édité chez Satori.

Et en anglais, la saga fleuve de Yoshiki Tanaka, Ginga Eiyû Densetsu (Legend of the Galactic Heroes) dont l'adaptation animée (fleuve elle aussi) est un pur chef d'oeuvre.
Image
Comme le Ten Billion Days and One Hundred Billion Nights de Ryû Mitsuse, c'est dispo chez Haikasoru.

Avatar de l’utilisateur
Olrik
Site Admin
Messages : 936
Inscription : 28 févr. 2017 20:46
Contact :

Re: Les oeuvres traduites... mais pas chez nous.

Message par Olrik » 21 oct. 2018 09:39

J'espère que Mark n'est pas trilingue, déjà que son budget livre est aussi corsé que l'addition dans un kyabakura... :chut:
Sympa sinon ton sujet, ça peut donner une idée de certains titres qu'il faudrait voir apparaître chez nous.
Et ouais, jolie couv' de Yamamoto. Un beau dessin avec une culotte moi, c'est bien simple, j'achète recta.

Répondre