Octobre < à lire ou à relire

Romans, poésie, théâtre, essais, récits de voyage...
Olrik
Site Admin
Messages : 1451
Inscription : 28 févr. 2017 20:46
Contact :

Re: Octobre < à lire ou à relire

Message par Olrik » 06 nov. 2018 18:17

Donc une nouvelle traduction à partir du texte original en japonais, ignorant la préférence de Mishima pour des traductions se faisant à partir de la version anglaise, c'est bien ça ?

Mark Chopper
Kenshiro
Messages : 189
Inscription : 20 mars 2017 14:15
Contact :

Re: Octobre < à lire ou à relire

Message par Mark Chopper » 06 nov. 2018 18:36

C'est bien ça.

Avatar de l’utilisateur
PahoMike
Furyo
Messages : 24
Inscription : 19 sept. 2018 12:45
Contact :

Re: Octobre < à lire ou à relire

Message par PahoMike » 30 déc. 2018 14:40

Hello hello,
je referme le "Akira" paru chez Akileos...
Grosse déception, gros bof-bof...
Superficiel, pas très attrayant, rien appris de neuf...
Et très déçu quant au peu d'attention portée à la B.O., à peine quelques lignes alors que pour moi, c'est l'une des plus belles et les plus intrigantes...
J'hésite à lire celui sur les "7 samourais" qui traîne également sur l'étagère...
Un avis, un retour?

Olrik
Site Admin
Messages : 1451
Inscription : 28 févr. 2017 20:46
Contact :

Re: Octobre < à lire ou à relire

Message par Olrik » 30 déc. 2018 17:38

Complètement oublié l'existence de ce livre sur akira et ce que tu en dis ne me donne pas vraiment envie de tester celui sur les 7 samouraïs. J'ai l'impression que cette collection du BFI est un peu décevante.
Et oui, ne pas évoquer la musique est un peu honteux. C'était totalement novateur d'utiliser la musique du Geinoh Yamashirogumi dans un film d'animation. Novateur et réussi puisque je trouve que la B.O. continue de faire son effet (alors que les images sont moins marquantes qu'à l'époque).
Ma version cd est celle de chez JVC (achetée il y a des lustres). Il y a dedans un petit livret en anglais assez intéressant, qui décortique notamment chaque morceau.
Image

Seijoliver
Shatei
Messages : 79
Inscription : 29 oct. 2017 14:51
Contact :

Re: Octobre < à lire ou à relire

Message par Seijoliver » 11 févr. 2019 14:29

Je suis en train de lire L’archipel des séismes, et je me suis rappelé ceci :

Mark Chopper a écrit :
03 oct. 2018 09:44
PahoMike a écrit :
02 oct. 2018 20:14
Mark, "Celle-là, il aurait pu s'en passer"? Si c'est pour le Furukawa, je suis curieux, j'ai beaucoup aimé Soundtrack, et j'espérais poursuivre avec d'autres romans du bonhomme...
Pour le coup, il ne s'agit pas d'un roman, mais d'un essai sur Fukushima. Mais j'ai trouvé qu'il parlait plus de lui-même que de la région touchée, j'ai trouvé ça inintéressant.
J’avais lu il y a… le livre de Furukawa. J’ai donc décidé de le relire en parallèle. Et voila qu’Arte diffuse un film (allemand) signé Doris Dörrie, Fukushima mon amour. (toujours ces traductions de titre opportunistes et désespérantes. Titre allemand Grüsse aus Fukushina !)

Image

L’occasion de tenter une comparaison.

Le film est pour moi complètement raté : le scénario est très très convenu. Lourdement symbolique, souligné. Une jeune femme, en rupture sentimental, pense se ressourcer aux contacts de gens vivant dans des conditions difficiles : des sinistrés. Cliché du film de renaissance : au contact de patati patata elle va revivre patati patata. Je ne vous épargne pas : on est au Japon, donc geisha, donc fantômes !
Mais surtout le film m’a semblé raté dans sa tentative de mêler fiction et documentaire. Le point de vue d'un personnage de fiction sur des faits réels ne fonctionne pas et m'a semblé très artificiel.
Sans être un projet de même nature, le texte de Furukawa est plus intéressant. Furukawa Hideo est originaire de Fukushima. Il entreprend avec trois connaissances du monde de l'édition un voyage sur le lieu de la catastrophe. Le livre nous fait "le récit" de ce voyage, mais il y mêle aussi réflexion sur la réalité et la fiction, retour sur le travail de l'auteur etc... Le récit est fragmenté, avec de nombreux flash-backs.C'est ce positionnement, ce "je", qui me semble le plus pertinent et le plus réussi, comparé à la proposition de la réalisatrice allemande, aussi sincère soit-elle.

Olrik
Site Admin
Messages : 1451
Inscription : 28 févr. 2017 20:46
Contact :

Re: Octobre < à lire ou à relire

Message par Olrik » 12 févr. 2019 18:49

Dommage, le noir et blanc faisait envie...
Bon, si j'ai vraiment le temps, je tenterai quand même un peu. Une demi-heure, pour ne pas se faire mal s'il s'avère que c'est effectivement mauvais.

Seijoliver
Shatei
Messages : 79
Inscription : 29 oct. 2017 14:51
Contact :

Re: Octobre < à lire ou à relire

Message par Seijoliver » 12 févr. 2019 19:50

Les image n&b sont belles certes... mais ça n'a pas suffit pour moi.
L'autre film qu'elle a fait au Japon, Cherry blossoms, un rêve japonais (Kirschblüten – Hanami) m'avait plutôt fait bonne impression.
C'était pourtant pas pleine lune, en tout cas les kamis n'étaient pas de son côté de soir là !

Olrik
Site Admin
Messages : 1451
Inscription : 28 févr. 2017 20:46
Contact :

Re: Octobre < à lire ou à relire

Message par Olrik » 12 févr. 2019 20:06

Je note au passage pour Cherry Blossoms, le film ayant une note très décente sur IMDB (ça fait pas tout les notes d'IMDB, mais c'est un indice).

Avatar de l’utilisateur
PahoMike
Furyo
Messages : 24
Inscription : 19 sept. 2018 12:45
Contact :

Re: Octobre < à lire ou à relire

Message par PahoMike » 12 févr. 2019 22:50

Seijoliver a écrit :
11 févr. 2019 14:29
Le film est pour moi complètement raté : le scénario est très très convenu. Lourdement symbolique, souligné. Une jeune femme, en rupture sentimental, pense se ressourcer aux contacts de gens vivant dans des conditions difficiles : des sinistrés. Cliché du film de renaissance : au contact de patati patata elle va revivre patati patata. Je ne vous épargne pas : on est au Japon, donc geisha, donc fantômes !
Mais surtout le film m’a semblé raté dans sa tentative de mêler fiction et documentaire. Le point de vue d'un personnage de fiction sur des faits réels ne fonctionne pas et m'a semblé très artificiel.
Sans être un projet de même nature, le texte de Furukawa est plus intéressant. Furukawa Hideo est originaire de Fukushima. Il entreprend avec trois connaissances du monde de l'édition un voyage sur le lieu de la catastrophe. Le livre nous fait "le récit" de ce voyage, mais il y mêle aussi réflexion sur la réalité et la fiction, retour sur le travail de l'auteur etc... Le récit est fragmenté, avec de nombreux flash-backs.C'est ce positionnement, ce "je", qui me semble le plus pertinent et le plus réussi, comparé à la proposition de la réalisatrice allemande, aussi sincère soit-elle.
Bon, faut que je me décide à le lire. avis positifs ou négatifs, au final Furukawa déclenchent des avis tranchés, ça me questionne...
Merci Mark, merci Seijoliver.

Répondre