JAPANSCOPE

Lentement mais sûrement, Bulles de Japon se rapproche de ses dix années d’existence. Peu à l’échelle d’une vie, pas si mal à celle de la blogosphère. Après, si l’envie d’écrire des articles est toujours là, je dois reconnaître que mon emploi du temps ne me permet pas toujours de débloquer des heures pour écrire autant que je le souhaiterais. Vous savez ce que c’est hein ! la vie professionnelle, la vie familiale, pratiquer un sport, trop de films à voir, trop de photobooks dénudés à mater trop de livres à lire bref, on n’en sort plus. La solution serait de se contenter d’articles très courts, des notules en quelque sorte, mébon, comme un des intérêts de ce site est de livrer des articles touffus (cf. mes articles sur les bijins), voire velus (cf. mes articles sur les otokorashii), je ne me vois pas trop foutre des articles dignes d’un skyblog.

Mais tout cela ne va pas assez vite à mon goût. J’aimerais faire partager davantage de choses mais voilà, toujours bloqué par le temps, je dois me contenter de poster au compte-gouttes. Et puis, il faut bien l’avouer, le feu sacré est parfois en stand-by et j’éprouve alors le besoin d’y aller pianissimo avec le clavier. J’ai bien donné depuis 2009: 676 articles. Arrivé au 500ème, j’ai pensé que l’envie allait s’effriter et puis finalement, les articles ont continué à s’enfiler comme des AV idols dans une production SOD. Je m’aperçois bien qu’il est hors de question de tout arrêter. Mais souffler un peu, faire les choses différemment, ça ouais, j’aimerais. Faire découvrir plus de trucs, mais que cela ne me fasse pas suer comme dans un certain onsen.

C’est ici qu’intervient l’idée d’une extension de type forum.

C’est tout con, un forum. Purement informatif, il s’agit de poster un contenu comme on le sent au gré des découvertes et des envies de partager, et peu importe la longueur du message. J’ai souvent songé à cette solution, mais ayant déjà vu pas mal de sites se risquer à le proposer avant d’abandonner faute de participants, j’ai à chaque fois rebroussé chemin. Et puis, j’avais évoqué lors d’un article la possibilité de faire un Wiki assez informel exclusivement consacré à la photographie. J’ai essayé de la tenter il y a quelques mois, la section existe quelque part sur le site mais la publication via l’interface wiki est tellement austère et casse-bonbon que je crois que je vais abandonner cette solution.

Du coup je suis revenu à cette alternative du forum et à une rubrique « photographie » qui serait un bon compromis. Et comme il s’agit pour moi comme je le disais de souffler un peu, de faire évoluer BdJ de manière plus légère, je me dis que le nombre de participants n’est pas un facteur si décisif, même si, même si… je serais ravi de voir que des lecteurs éclairés participent au projet. Avis à ceux qui ont l’habitude de laisser des commentaires ou à ceux qui aimeraient faire partager des artistes, des films qu’ils auraient été surpris de voir jusqu’à présent absents sur BdJ

Ah ! si vous avez des photos rares de vieilles bijin vintage, vous pouvez évidemment les poster ! Là, c’est une couverture rare avec Reiko Ike, pas besoin de remercier, c’est offert par la maison.

Bref, on va tenter l’aventure de cette nouvelle section, le but étant de constituer une grosse banque de données correspondant à ce qu’apprécie ce site sans trop se prendre la tête. Un petit gadget sera placé sur la page d’accueil de BdJ pour indiquer les nouvelles publications qui devraient être quasi quotidiennes. Et encore une fois, si vous avez envie de partager vos lumières, n’hésitez pas à vous inscrire sur :

JAPANSCOPE

Pour marque-pages : Permaliens.

4 Commentaires

  1. Très bien!
    Bravo, et merci de continuer, sous une forme ou sous une autre.
    On imagine bien le temps que cela nécessite et donc les sacrifices que cela implique.
    Même si elles sont à l’avenir plus espacées et/ou resserrées, l’essentiel me semble être que les notes de BdJ continuent d’être bien documentées et donc de remettre les choses en perspective (se distinguant du lot d’immédiatetés sur la culture jap que l’on trouve à la pelle ailleurs sur le net). On n’a pas trop de craintes à ce niveau-là: Olrik « le Kisenosato du ciné nippon » ;-)) devrait pouvoir gérer sans accroc.
    A l’inverse de notre pauvre ami qui s’est blessé ce w-e, et qui avait d’ailleurs l’air d’avoir bien mal. Trop dommage: si près de la fin du tournoi, et alors qu’il le dominait haut la main.
    M’en vais illico faire une petite prière au sanctuaire Shinto du coin, pour qu’une telle mésaventure n’arrive pas à BdJ 😉

    • Un grand merci pour ce retour qui me confirme que cette idée du forum a du bon. Après une semaine d’utilisation (désolé au passage pour les perturbations actuelles venant de mon hébergeur, ça devrait rentrer dans l’ordre dans la journée), je vois combien il est plaisant de continuer à alimenter la bête mais de manière plus légère. Ce n’est pas non qu’écrire des articles commençait à devenir pesant, après tout c’est un petit rituel du samedi matin que j’aime bien mais là, j’apprécie l’idée de causer à tout moment de tout et n’importe quoi, juste 5 minutes par ci par là, le temps de prendre le clavier et de poster quelque chose dont je n’avais pas encore causé sur BdJ. Et puis avec les excellentes contributions des quelques premiers inscrits, cela m’a confirmé que ce board pourrait tout déchirer si cela s’amplifiait (by the way, t’es-tu inscrit l’ami ? 😉 )

      Sinon, BANZAI pour Kisenosato qui est définitivement THE MAN ! Comme toi je ne donnais pas cher de sa peau hier face à un Terunofuji à la fort fort et fourbe (cf. son horrible victoire hier). Je me suis maté ça ce matin après le petit-déj, j’ai failli m’étrangler de bonheur. Ça c’est du shin-yokozuna ! Ça c’est un sport !!

      Olrik, simple Sekiwake du cinéma nippon.

  2. Fabuleuse et si improbable victoire, en effet (OK, là, on est complètement hors-sujet par rapport au thème initial, mais bon, vu l’événement, je me permets de prolonger un peu la digression).
    Décalage horaire oblige, moi, l’ai vécue en début de soirée. Dans la salle de repos du sento du coin, où, comme toutes les fins de dimanche, je venais de faire trempette pendant une bonne heure (a fortiori que la météo a été digne d’un mois de novembre, aujourd’hui à Tokyo).
    La télé de la salle était bien sûr branchée sur les ultimes joutes fatidiques du tournoi. Et ce fut un spectacle fabuleusement drôle. La victoire de Kisenosato-sama fut accueillie dans un délire de ptits vieux tout nus bondissant de joie, sautillant de tous côtés, exultant à n’en plus finir 😉 Fin de w-e tokyoïte bien sympa, donc.
    En espérant que, d’ici au basho de la saison prochaine, l’intéressé – émouvantes petites larmes, à nouveau – aura réussi, comme il l’a promis dimanche, à récupérer tous ses moyens.

    • Waou ! j’aurais payé cher pour connaître cette expérience. Bien sympa effectivement.
      Lors de la deuxième victoire, Kise est encore tombé sur son épaule, j’espère que ça ne va pas trop aggraver sa blessure.
      Sinon j’ai trouvé Teruno bien plus nerveux que la veille. Encore des faux départs, mais ceux-là n’ont pas donné l’impression d’être prémédités. Fallait-il qu’il soit en plein doute hier pour sortir ce hideux henka face à Kotoshogiku (que l’on a du coup peu de chances de voir revenir au grade d’Ozeki).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *