Jeunes Filles d’Araki

En ce moment, petite envie de reprendre en main la section « photobook » du site. À tout seigneur tout honneur, c’est Araki qui va ouvrir le bal avec ce petit photobook dégoté l’été dernier au Japon dans l’un des trois Book-off de Miyazaki. Si je me souviens bien, je revenais en vélo du centre-ville et décidai une petite halte au magasin près du parc Heiwadai. Bien m’en pris car je tombai sur ceci :

Les jeunes Filles d’Araki ? Et pour seulement 400 yens (le livre en vaut 3333 neuf) ?! Comme toujours dans ces cas-là, c’est d’une main fiévreuse que je m’emparai du précieux objet et que je me dirigeai ventre à terre à la caisse pour l’acquérir.

Que cachait donc ce doux titre ? Une fois arrivé à la maison, profitant que les kids n’étaient pas là, c’est un peu inquiet que je sortis le livre de son plastique, espérant que je n’allais pas tomber sur un recueil de photos de shibari, genre qui me lasse toujours très vite (je vous assure !). En fait non, on était loin, très loin même, de ce style de photo. Le titre annonçait bien la couleur : il s’agit d’un recueil de jeunes idols ne dépassant pas la vingtaine (pour être exact, 19 ans est l’âge maximum représenté).

Rien de salace, que de l’inoffensif, pas même une photo de nu ou même de semi-nu. Par contre, des sourires à la pelle, ça oui, les différents modèles scrutant souvent l’objectif d’Araki-san de leurs expressions les plus kawaii en diable. Il faut reconnaître qu’une grande banalité se dégage de pas mal de portraits. La déception se fait donc en un premier temps sentir et puis, en le feuilletant, on découvre tout de même des compositions qui sentent leur Araki. Encore une fois rien de trash, mais parfois des détails par exemple liés à des contrastes avec ce je ne sais quoi d’étrange, comme ce joli bonbon rose assis sur des plantes miteuses :

… ou encore cette douce créature dans un lieu mortifère, la mort étant comme on le sait un des thèmes de prédilection d’Araki :

Au bout du compte, c’est une promenade de 180 pages en charmante compagnie et assez plaisant à laquelle nous convie Araki. Pas renversant, mais joli.

L’ouvrage a été publié en 2000 chez Magazine House. Ses dimensions sont 21 x 20cm.

Quant aux modèles, si vous vous demandez de qui il s’agit, voici la liste dans l’ordre d’apparition : Chie Tanaka, Rika Sakai, Kou Shibasaki, Eiko Koike, Elizabeth Ambrose, Yoko Mitsuya, Saki Kamiryo, Runa Nagai, Mitsuyo Shimura, Junko Motomiya, Maho Nonami, Sion Nakamaru, Kai Kazama, Sayaka Kamiya, Erika Tajima, Yuki Matsuoka, Hiromi Eguchi, Yukako Kukuri, Asuka Komayu, Yuki Inomata, Ran Nakazawa.

 

Du même tonneau (ou presque) :

Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *