Seijun Suzuki aussi midiminuiste !

Suite du précédent article. Là aussi, comme le dernier numéro évoqué, on risque d’attendre un peu avant de le voir réapparaître dans les nouvelles éditions chez Rouge Profond. Il s’agit du numéro double 18-19 paru en décembre 1967 :

midi-minuit-fantastique-suzuki-1

À l’intérieur, rien moins que quatorze pages consacrées au réalisateur de la Marque du Tueur. Enjoy !

Du même tonneau (ou presque) :

Lien pour marque-pages : Permaliens.

2 Commentaires

  1. Merci beaucoup pour ces scans.
    (Kiyonori ^^)

    • Oui, c’est très curieux. J’ai tout de suite pensé à un gros fail du rédacteur et vérification faite sur wiki, c’est bien le cas :
      « Il aurait peut-être utilisé le prénom Kiyoshi (清) pour coréaliser une anime en 1985, Lupin III: The Golden Legend of Babylon (Rupan sansei: Babiron no Ogon densetsu). On lui attribue parfois le prénom Kiyonori, mais il s’agit d’une erreur de transcription (Kiyonori peut s’écrire en Japonais comme Seijun, 清順) introduite dans un des premiers articles (sinon le premier) en français sur Suzuki, de Roland Lethem en 1967, (Roland Lethem, « Japon I : Kiyonori Suzuki » dans Midi-Minuit Fantastique no 18-19, éd. Le Terrain vague, Paris, décembre 1967-janvier 1968, p. 38-52). »

      Après, la première phrase au début de la page 44 est assez surprenante. Je n’ai trouvé nulle part la confirmation de ce qui est affirmé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *