(The DC Archives) Drink Club

 

drink-club

Aujourd’hui, avec le recul, je me demande par quelle dimension j’ai bien pu passer pour avoir atterri à Drink Cold et pondu autant d’articles débiles (mais que j’ai eu vraiment plaisir à écrire). Je pensais avoir tout réuploadé mais non, un récent coup d’œil dans mes archives m’a indiqué qu’il me restait encore de vieux articles estampillés Drink Cold à remettre en ligne, dont ceux où l’on y trouvait certaines vidéos concoctées par mes soins et supposées retranscrire à merveille ce qu’était l’esprit DC ainsi que la faune que l’on y croisait. Cela faisait belle lurette qu’elles n’étaient plus visibles avec la politique de Youtube. Comme Vimeo est plus souple (pour l’instant) sur la question des droits, je vais en profiter pour les remettre en ligne. On commence avec Drink Club (qui est en fait la deuxième sur les trois réalisées).

Pour les nouveaux qui ne savent pas ce qu’était Drink Cold alias « la buvette où l’on boit frais avec classe » (c’est que mine de rien ça commence à dater), cliquez sur l’onglet intitulé « Drink Cold » au-dessus de cet article et/ou matez la vidéo qui suit. Pour rappel (mais rapidos), DC était un site collectif où il s’agissait de faire découvrir aussi bien des classiques de la pop japonaises que des films déviants comme seuls les réal’ japonais sont capables de produire (genre ceux de Hisayasu Sato). Il y avait aussi des trucs et des machins parodiques et, parfois, des articles violemment polémiques (mais toujours argumentés) suscitant parfois de mémorables joutes verbales. Ainsi cet article légendaire de Clacla sur la K-pop qui a subitement transformé les commentaires en une arène de cirque ultra-violente. Croyez-moi, les chrétiens livrés aux lions sous certains empereurs romains peuvent s’estimer heureux : leur mort a été une lutte bien douce comparée à celles auxquelles on a assisté lors de cet article légendaire mais disparu puisque le site, avant de renaître de ses cendres, avait subi une foule d’avaries liées à des lecteurs mécontents… fans de K-pop. Inutile d’aller voir sur drink-cold.com. C’était l’adresse en cours à l’époque de cet article, ce qui apparaît maintenant à cette adresse n’a aucun rapport. Reste l’ancienne adresse, drinkcold.wordress, mais le site n’est plus que le joujou d’une seule personne alors que sa force était d’avoir des plumes et des personnalités différentes. On y trouve maintenant des vidéos certes bien faites mais à des années lumière de l’humour et l’insolence du site de départ.

***

(article paru sur Drink Cold le 12 novembre 2011)

Drink Club ou comment j’ai mal tourné et suis devenu un salopard qui boit frais. Attention! Article-documentaire insoutenable de réalisme. Un condensé d’une semaine de notre chienne de vie, loin, très loin de cette gigantesque cour de récré acnéique qu’est Nautiljon. Z’êtes prévenus.

Pour les clients de passage qui ne comprendraient rien à cette histoire de K-pop, voir ICI.

drink-club-commentaires-a drink-club-commentaires-b

Du même tonneau (ou presque) :

Lien pour marque-pages : Permaliens.

15 Commentaires

  1. Ah drink cold, que de souvenirs !

    Foutu k-poper qui ont précipités la fin de ce comptoir, où il faisait bon se rafraîchir autour de sujets qu’on ne trouvait que là-bas.

    D’ailleurs, Clacla ne donne plus de signes de vie, sur ce nouveau drink cold ma foi sympathique, mais bien aseptisé…

  2. Cette nouvelle formule reste pour moi une énigme. Je me dis qu’un jour il va se passer un truc, un frémissement, genre un reportage dans les coulisses d’un film avec Maria Ozawa, mais non, ça reste sage avec 8 posts en tout pour deux années. Mon explication : je pense que Clacla s’est pris un jour un mauvais coup sur le ring du Drink Club et qu’il ne s’en est jamais totalement remis. Quand je disais au début de l’article que c’était alors une chienne de vie que la nôtre !

  3. C’était grandiose. Du bon taf. Mais attention à la nostalgie. Ç’a tendance à bouffer. N’empêche, je peine à croire qu’autant de temps soit passé… novembre 2011 ta vid’… wouah…

    > Inutile d’aller voir sur drink-cold.com.
    Comment ça ? Je vois une chatte en image d’en-tête, c’est sympa. 😉

    Pour l’histoire de la K-pop, bien dommage qu’on tombe sur une page 404.

    Pour le reste, no comment…

  4. Même chose, la date m’a fait bizarre.
    Pour la page 404, ça ajoute à la légende de l’article. Mais on n’est pas prêts de le revoir, je crois bien que j’étais le seul précautionneux à faire des sauvegardes des articles que j’écrivais.

  5. Ce bon vieux Drink Cold, j’en ai passé de bons moments sur ce site. Un charme et une ambiance unique. Foutu adorateur du kimchisthan qui ont tout foutu en l’air.

    D’ailleurs, certains ont eu des nouvelles des anciens de DC ? (Clarence, Robert Patrick, Megane, etc ?)

  6. J’allais dire « Je me souviens de cette vidéo », et boum ! Je vois mon vieux pseudo D.E.L. dans la file ! (sans avatar, quoique je l’ai paumé quand j’ai cramé mon mail attaché l’année dernière)
    2011 ! Et ben ça file un petit taquet derrière la nuque, mine de rien. L’article sur la K-Pop a définitivement enterré le site, c’était un vrai séisme.
    Je trouve ça hyper dommage que les articles musicaux de Megane aient été perdus (enfin pour nous, les lecteurs).
    Ouais, on était bien à la buvette… (chier, c’est vraiment pas le moment de tomber nostalgique)

  7. @ Mastaneko :
    Aucune nouvelle autre que ce que l’on peut voir sur leurs blogs respectifs. Pour Robert Patrick, je n’ai pas vraiment connu, de mémoire il n’avait rédigé qu’un seul article pour DC et j’étais arrivé après. Pour Megane, c’est toujours la même énigme. Plus le temps passe, plus je me dis qu’il a dû se faire moine dans un obscur temple de Shikoku.

    @N°6 : « L’article sur la K-Pop a définitivement enterré le site, c’était un vrai séisme. »
    Cet article, ça a été notre boite de Pandore. On pensait bien que ça allait partir en vrille dans les commentaires, mais à ce point-là… °_o

  8. Cet article « K-pop » et ses conséquences sont complètement dingue. Encore aujourd’hui, j’ai du mal à piger comment les choses ont pu partir ainsi en sucette. A ce propos, peu après, j’en ai causé à des potes lors de soirée, notamment un qui suivait DC de loin. Personne n’était capable de croire à une telle histoire. Limite, l’autre hippie fumeur de oinj qui marchait sur l’eau en transformant cette même eau en pif était plus crédible. 😉

    • En fait Jésus nous a beaucoup copié et ça ne lui a pas porté chance. Sa volonté de boire frais avec ses 12 potes lors de la Cène était clairement une tentative de copier la buvette. On sait ce qui s’est passé après, bien fait, ça lui apprendra !
      C’est marrant, mais quand j’y pense, quand j’ai vu la première fois le message d’erreur à l’adresse du site j’ai tout de suite pensé à un problème de ce type et ça ne m’a pas surpris plus que ça. Je crois que j’ai au fond toujours senti que DC n’allait pas durer éternellement et qu’il se passerait quelque chose.
      Mais quand on y pense,ouais, se faire torpiller par des fans de K-pop en colère, sûr que c’est assez énorme. Faut dire qu’on avait mis la dose : l’article de Clarence, les commentaires, puis une autre vidéo avec les fans en question dans la peau d’horribles gremlins et mon article bidonné où je me faisais passer pour une pauvre cruche pénétrant l’antre de Nautiljon, c’était quasiment notre principal sujet d’articles ! 😀

      • Au sujet de Megane, la seule trace qu’il ai laissé est celle-ci :

        ceux qui voulaient retrouver ses articles musicaux comme moi auront au moins le plaisir de retrouver sa sélection de morceaux.

        • Exact, j’avais utilisé certains liens quand j’avais reuploadé mes articles playlist. Bien que toutes ces compiles soient toujours présentes.

          • Il y a moyen de retrouver pas mal de ses articles avec waybackmachine (il me semble que tu en avais causé sur un autre post de BdJ). J’en avais récupérer un stock, notamment ceux sur l’histoire du keupon au Japon.

            • Non, je ne connaissais absolument pas waybackmachine ! Juste énorme, je crois que je sais ce que je vais lire ce soir ! On a même l’article sur Helicopterman ! Béni sois-tu l’ami, une vraie mine d’or que tu nous fais partager !

  9. Helicopterman ! Bien sur… Ouais ma gueule, vas-y !
    fais croquer aux petits mon vieil article sur tes « balles du jupon » !
    ca fera plaisir au Cher Leader et au peuple du Japanisthan du Nord.
    Et comme je suis grand seigneur féodal, je fais péter le lien.
    https://web.archive.org/web/20100327215652/http://drinkcold.wordpress.com/2009/06/14/les-acteurs-porno-japonais-helicopterman/

    la bise de Tonton Feric.

    • J’avoue être resté deux secondes comme deux ronds de flan devant ce commentaire surgit de nulle part avant d’avoir éclaté de rire. Décidément c’est la semaine des surprises WTF.
      La bise aussi.
      PS : dommage par contre qu’on ait jamais eu l’article sur Taka Kato et ses doigts d’or.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *