Bijins de la semaine (47) : les bijins folâtrant avec un gros kaiju

Olrik jr et Olrik the 3rd étant en ce moment en pleine période kaiju (ils regardent avec gourmandise de vieux films avec Gamera, la tortue géante), je me suis souvenu de l’existence de ces photos qui traînaient dans un coin de mon disque dur. Leur point commun ? Montrer qu’il devait y avoir une ambiance bon enfant sur les plateaux de tournage occupés à réaliser un bon vieux kaiju eiga de derrière les fagots :

kaiju comédiens

Bonne ambiance et, pour les kaiju dont la vie (du moins j’imagine) devait être tout sauf facile, c’était apparemment l’occasion d’avoir un peu de baume au cœur en ayant la possibilité de s’approcher de ce que le cinéma japonais d’alors faisait de mieux en matière de beauté bijinesque. Enfin ces pauvres créatures, injustement craintes, toujours farouchement combattues alors que leur but n’était que d’avoir un plat chaud et un peu d’amour, enfin ces créatures donc allaient avoir un peu de réconfort auprès d’autres à la peau bien plus lisse et au visage moins marqué par d’hideux stigmates liés bien souvent aux expériences radioactives de quelque savant fou. Car ne croyez pas que les relations kaiju/bijin se limitaient systématiquement à ça :

godzilla sea monster 2KYAAA ! TASUKETE !

Ça, c’était pour la caméra. En réalité, dès que les feux des projecteurs s’éteignaient et que la vie reprenait son train train quotidien, il n’était pas rare d’assister à ce genre de scène :

momoko kochi 4momoko kochi2

Ici Momoko Kochi allant acheter du tofu en compagnie de Godzilla.

Eh oui ! Loin d’être un monstre uniquement préoccupé de destruction, Godzilla était un fin gourmet qui faisait volontiers les marchés avec son amie Momoko. L’amitié entre l’actrice et le célèbre saurien donna d’ailleurs lieu à de sympathiques scènes lors du tournage de deux films (Godzilla et Godzilla vs Destoroyah), comme lors de cette petite pause entre deux journées de travail :

momoko kochi3

On raconte même que cette belle amitié aurait pu aller plus loin si Momoko ne s’était pas éprise du yéti dans Jujin yuki Otoko en 1955 :

momoko kochi 5

Notons aussi qu’il a pu arriver que des membres féminins du staff passent une après-midi à un onsen ou à la piscine en compagnie de quelques kaiju, bien souvent plus à même de les dérider que de barbants salary men sans la moindre once d’humour :

kaiju piscine

Baragon n’avait d’ailleurs pas son pareil pour enduire de crème solaire le délicat épiderme de ses amies bijin :

BaragonNudeDating

Kumi Mizuno (deuxième fille en partant de la gauche) garde un bon souvenir de quelques fêtes passées en compagnie de Godzilla :

kumi mizuno 2

Mais de mauvaises langues ont prétendu que son amitié pour le kaiju était intéressée et avait à voir avec un certain endroit de son anatomie. Pour ces sales personnes, cette photo ne souffre d’aucune discussion possible :

kumi mizuno 3

Et comme une rumeur pour salir en appelle toujours une autre, les pires hypothèses ont été faites concernant cette photo :

kumi mizuno

Kumi dénudée, Godzilla qui l’agrippe par derrière, regard surpris de la belle qui ne s’attend manifestement pas à être prise en photo à ce moment-là, inutile de dire que tous les tabloïds de l’époque ont fait leurs choux gras de cette photo donnée sans aucune précision sur le contexte. Passons, nous n’avons passé que trop de temps sur cette déplorable histoire. Personnellement, je me refuse à imaginer Godzilla comme un salopard de sodomite. Je rappelle au passage qu’il donnait volontiers quelques cours de japonais à ses moments perdus dans les orphelinats :

godzilla enfant

Pour finir évoquons pêle-mêle Eiko Yanami, seule véritable amie de la tortue Gamera, trop grosse pour entrer dans un salon de thé afin de taper la discute avec d’autres femmes. Plus d’une fois Eiko l’a aidée à redresser la tête et à sortir d’une impasse qui aurait pu mener à une bien tragique issue :

eiko yanami

Citons aussi Ai Tomoko qui avait à sa disposition un véritable cheptel d’amis kaiju parmi les plus burnés :

tomoko ai2tomoko ai 3

Sa relation avec Titanosaurus fut d’ailleurs un peu… « cravachée » :

tomoko ai

Si vous voyez ce que je veux dire.

Bonne entente aussi entre Godzilla et Mie Hama…

mie hama

… qui savait qu’en le chatouillant au niveau de la bouche elle pouvait le faire ronronner.

On ne le sait pas, mais la vie d’un kaiju est particulièrement éprouvante lors du tournage d’un film. Ainsi en 1954, dès le premier opus, Godzilla se luxa le genou à cause d’une mauvais réception lors d’une cascade :

accident godzilla

Heureusement, la divine Yukiko Kobayashi était là pour lui remonter le moral et accélérer sa guérison par sa seule présence à son chevet. Deux semaines plus tard, il était de nouveau sur pied  :

yukiko kobayashi 3

Terminons avec les plus belles histoires. Ainsi ces deux couples qui se rencontrèrent lors d’un go-con et qui n’hésitèrent pas à se montrer la main dans la main sous les regards parfois désapprobateurs des passants :

kaiju gocon

Ou encore le cas de Gorosaurus qui alla plus loin qu’un simple flirt puisqu’il réussit carrément à passer la bague au doigt de cette jolie créature :

gorosaurus

Photo prise à la sortie de l’église.

De biens belles histoires donc, histoires qui n’ont hélas plus lieu d’être puisque les trucages numériques ont permis de rogner les budgets sur les salaires exorbitants que demandaient parfois nos amis les kaiju. C’était une autre époque. Paillettes, joie, simplicité, amitié, amour donnant une leçon de tolérance. Que deviennent maintenant les kaiju ? Combien de monstres désespérés croupissent dans un miteux appartement d’HLM, attendant que les services sociaux leur trouvent un job pour se sentir utiles ? Je n’ose imaginer. Aussi, ami lecteur, la prochaine fois que tu croiseras un de ces pitoyables monstres dans quelque ruelle obscure de la Golden Gai, ne détourne pas ton regard. Adresse-lui au contraire quelques réconfortantes et invite-le à boire un verre en ta compagnie dans un des petits bars qu’on y trouve. Dieu ne te rendra peut-être pas cette bonne action mais sois assuré que tu te feras un ami pour la vie.

kaiju danse

 

Du même tonneau (ou presque) :

Lien pour marque-pages : Permaliens.

Un Commentaire

  1. Une photo de casimir en plus dans la même veine, et je fais seppuku au restant de mes illusions enfantines.

    Merci bien, je comprends enfin d’où vient son nom de God-zilla.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *