Pas de rudbeckies autour du toboggan

Journées du 1 au 4 août 2014.

1er août

tsuno-mikoshi

Retour au petit matsuri de Tsuno où des jeunes mâles montrent aux donzelles de la petite ville de quel bois ils sont fait. Ça braille, ça éructe, ça fait le fier… et c’est au bout du compte lamentable et drôle puisqu’à force de faire les cakes les mecs ont brûlé leur réserve d’énergie en cinq minutes et se sont traînés tout le long du parcours à faire des pauses de deux minutes tous les dix mètres. Comme je disais, lamentable mais drôle.

2 août

Pluie :

pluie

 

3 août :

tobgogan-herbe

A Miyazaki, on a le souci du bonheur des enfant. Ainsi ce magnifique toboggan qui, enfoui au beau milieu de mauvaises herbes, donnera l’impression aux mômes de vivre pour de vrai un épisode d’Indiana Jones.

Dans la journée petite halte au Yamada Denki pour une petite séance de fauteuil masseur :

massage-tournesol

Et puis on y trouve de beaux spécimens de fleurs. J’adore les rudbeckies.

Le soir, dîner dans un restau où l’on paye un forfait pour y rester une heure et demie et bouffer tout ce que l’on veut. Avec un rayon vianda assez bien achalandé :

restau-viande

De beaux spécimens de viande.

4 août

Début de l’habituel trip dans le trip, voyage de sept jours, le temps d’activer le Japan Rail Pass, qui va nous faire remonter vers Takatsuki puis aller à Osaka, Kyoto, Tokyo et d’autres destinations. 1ère étape à Takatsuki située entre Kyoto et Osaka (le rêve) et qui va constituer notre base puisque y habite lafamille de la cousine de Madame. L’occasion aussi de revoir sa grand-mère, vénérable vieille dame de 100 ans qui nous a quitté il y a quelques mois. Une belle mort comme j’aimerais en avoir : pas de maladie, pas de sénilité prononcée, juste une mort de vieillesse sans souffrance avec un visage d’une incroyable sérénité.

Avec le trajet en train, la visite à la maison de retraite et la soirée chez la cousine une journée des plus calmes donc. Le soir mini ballade dans les rues du quartier pour capter l’atmosphère de ces éclairages et de ces maisons qui donnent parfois l’impression que vous allez tomber sur un de ces yokai ou obake dont raffolent les légendes urbaines nippones.

takatsuki-nuit takatsuki-nuit-2

Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Solve : *
26 + 28 =