Olrik’s Fabulous Weekly Shinbun #1 : Femmes de réconfort, concert de neuf heures et Aya Ueto a une poitrine sur le point d’exploser

Quelques news ponctuelles regroupant les trucs de la semaine que j’ai aimés, en dehors de l’entrée en lice réussie de Kei Nishikori. Les paris sont d’ores et déjà lancés, pour moi, avec une telle classe :

nishikori

… impossible de ne pas le voir aller jusqu’aux demi-finales (et plus si affinités).

RADIO

On commence avec un numéro de Cultures monde sur France cul consacré aux réparations de guerre et au sujet délicat des femmes de réconfort :

A noter que la même émission avait traité il y a quelques semaines le sujet des hikikomoris :

MUSIQUE

Sinon bonne nouvelle, un an après la diffusion de Tokyo Reverse, l’intégralité du concert live enregistré en même temps que le programme est dispo sur youtube en 1080p. Et même sans les images de Tokyo, ça tient vraiment la route. Pas de problème pour le trio Tristano/Schumacher/Khalifé qu’il est fascinant de voir jouer. Mais les autres artistes ne sont pas en reste. Pourtant leur musique fonctionnait moins avec le programme mais là, libéré du rapport aux images, on se concentre davantage sur la musique, sur le côté performance, et ça passe plutôt bien. Les amateurs de taiko apprécieront notamment la performance de Leonard Eto (autour de quatre heures et quart).

Pas de nouvelles sinon concernant une éventuelle sortie en blu ray mais le surgissement de cette vidéo laisse espérer que tout n’est pas mort concernant Tokyo Reverse.

DRAMA / BIJIN

Ceux qui suivent le drama I’m Home avec Kimutaku et Aya Ueto ont peut-être eu l’impression comme moi que quelque chose n’allait pas. J’ai dû attendre longtemps avant de comprendre de quoi il s’agissait. J’avais bien une idée confuse mais avec l’épisode 6, ce qui me chiffonnait s’est tout à coup imposé avec la force de l’évidence :

vlcsnap-2015-05-28-14h20m03s221BOUM !

Oui boum, car pour qui a eu l’habitude de voir Aya Ueto dans des dramas ou des pubs, il est évident qu’il y a quelque chose d’anormal dans la taille de ses boobs. Déjà de folles rumeurs sur une éventuelle chirurgie mammaire commençaient à circuler dans des réseaux d’hordes d’otakus à la fois furieux et émoustillés. Mais pas de panique, tout va bien puisque l’on a appris il y a peu ceci :

Aya UetoEt oui ! Aya-chan se trouve en fait en cloque de trois mois ! D’où ces seins affolants qui semblent grossir d’épisode en épisode. A tel point que la production du drama se demande si cela ne devenait pas embarrassant (comme si les gros seins était chose embarrassante) et s’il ne convenait pas de la cadrer différemment ou avec des lentilles qui diminueraient ces seins non pas qu’on ne saurait voir mais plutôt que l’on guette maintenant à chaque scène. On ne sait pas ce qu’ils vont choisir de faire (les producteurs, pas les seins) mais en ce qui me concerne, j’avoue que j’attends maintenant la bave aux lèvres chaque nouvel épisode de I’m Home. Bien mieux que le meilleur des cliffhangers qui tuent, les boobs d’Aya chan !

Slump gif 3

Oh, toi tu viens encore de voir un épisode de I’m Home !

Effets secondaires de la maternité accentués par une surconsommation de glace à la vanille Soh ?

 

Du même tonneau (ou presque) :

Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *